Des concerts de Noël exceptionnels et gratuits à Neuilly-sur-Seine

Le chef et claveciniste Yoann Moulin et l'ensemble La Ninna inaugurent samedi 8 décembre les concerts de Noël de la ville de Neuilly-sur-Seine. Le chef et claveciniste Yoann Moulin et l'ensemble La Ninna inaugurent samedi 8 décembre les concerts de Noël de la ville de Neuilly-sur-Seine.

La gratuité peut aussi être synonyme de qualité. En proposant, dès samedi 8 décembre et jusqu'au dimanche 23, une série de quatre concerts de musique baroque ouverte à tous, la mairie de Neuilly-sur-Seine offre à tous les amoureux de ce répertoire, et plus généralement à tous les amateurs de concerts émouvants, des rendez-vous que toute grande salle de concert aimerait accueillir.

Samedi 8 décembre : «Harmonia Sonora»

Proposé au Salon d'honneur de l'Hôtel de Ville de Neuilly, ce «concert de chambre au temps de Monteverdi» met en avant une jeune génération de chanteurs et de musiciens, désireuse de recréer le temps d'un concert le dialogue libre et fructueux entre les arts, les idées et la science qui avait cours dans l'Italie du XVIIe, à la recherche d'une vérité esthétique du beau. Entre austérité polyphonique et fourmillement mélodique, la soprano Anaïs Bertrand et l'ensemble La Ninna, dirigé par le claveciniste Yoann Moulin, interpréteront, entre autres, des œuvres du compositeur virtuose Girolamo Frescobaldi. 

«Harmoni Sonora», samedi 8 décembre, 16h, Salo d'honneur de l'Hôtel de Ville, Neuilly-sur-Seine (92).

Dimanche 9 décembre : «Stabat Mater» de Pergolèse et Vivaldi

On ne compte plus le nombre d'adaptations en musique de ce texte religieux du XIIIe siècle, évoquant la tristesse de la Vierge Marie au pied de la Croix. L'ensemble Les Accents, dirigée par Thibault Noally, violon solo des prestigieux Musiciens du Louvre, en propose trois versions. Deux, tout en majesté, composés par le vénérable Antonio Vivaldi, et celui, incontournable et sans doute le plus poignant et célèbre, du jeune Pergolèse. La contralto Aurore Ugolin et la mezzo-soprano Blandine Staskiewicz viendront illuminer de leur timbre la Paroisse Bienheureuse Isabelle.

«Stabat Mater», dimanche 9 décembre, 16h, Paroisse Bienheureuse Isabelle, Place de Bagatelle, Neuilly-sur-Seine (92).

Samedi 22 décembre : «bach the minimalist»

Des quatre rendez-vous proposés, c'est le seul qui, dans son programme, met en résonance les compositeurs baroques et contemporains. Le parti pris de Simon-Pierre Bestion, jeune chef à l'investissement rare de la compagnie vocale et instrumentale La Tempête, est de faire ressortir à l'écoute l'écriture «électrique» de certains thèmes de Bach, et la dynamique sonore des instruments qui en découle. L'effet hypnotique du rendu rapproche le cantor de Leipzig d'autres compositeurs du XXe siècle, adeptes du développement continu de thèmes minimalistes, comme Henryk Gorecki et John Adams. De ce dernier, on appréciera sans aucun doute le surprenant Shaker loops, aux multiples ambiances. Une rareté à ne pas rater.

«Bach the minimalist», samedi 22 décembre, 16h, Salon d'honneur de l'Hôtel de Ville, Neuilly-sur-Seine (92).

dimanche 23 décembre : «faste des cathédrales au XVIIe siècle»

Le simple fait de pouvoir écouter gratuitement Le Concert Spirituel, l'ensemble fondé par Hervé Niquet, mérite le détour. Comptant parmi les plus prestigieux ensembles français du répertoire baroque, il sera cette fois dirigé par le touche-à-tout Damien Guillon, fondateur du Banquet Céleste, sur un alléchant programme imaginé par Hervé Niquet. Ce sont en effet les œuvres des compositeurs du Grand Siècle qui se feront entendre, appuyés par douze voix d'hommes solistes. Marc-Antoine Charpentier, Pierre Bouteiller et Sébastien de Brossard seront ainsi mis à l'honneur, entre Requiem et Stabat Mater. Un programme qui a par ailleurs été enregistré sur le label Glossa.  

«Faste des cathédrales au XVIIe siècle», dimanche 23 décembre, 16h, Eglise Saint-Jean Baptiste, 158, avenue Charles de Gaulle, Neuilly-sur-Seine (92).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles