On a testé Verde, le dernier lieu branché du triangle d'or à Paris

[Verde]

Le quartier des Champs-Élysées poursuit sa cure de jouvence. Sur la très prisée avenue George V, Verde attire les foules tous les soirs depuis sa récente ouverture.

Il faut dire que le lieu ne manque pas d’allure. Une veritable escapade tropicale en plein triangle d'or. Deux étages de déco luxueuse et luxuriante. Feuillage, bois, (vraies) plantes exotiques… Le végétal est partout y compris sur le papier peint.

shoootin-photo-32.jpg

[©Verde]

Un grand escalier recouvert de hashtags en tout genre mène au niveau inférieur où s’étale une moquette psyché. Les tables ont tous les formats : ambiance intimiste ou grande tablée, c’est selon.

On y vient pour un verre. Verde propose une sélection de cocktails finement exécutés. Il y a des recettes délicates : Verde (Vodka Grey Goose, concombre jus de citron jaune, feuille de menthe, blanc d'œuf, sucre). Mais aussi  brevage plus costaud, on se tournera vers le Prohibition Johnny Walker Black, Antica, bitter Peychaud, bitter orange, bitter pèche, sirop d'érable «maison», écorce d'orange & citron (13 euros).

Mais on y vient aussi pour la table. La carte a été élaborée par Thibault Sombardier, valeur montante de la gastronomie parisienne (Antoine, Mensae, Sellae…) passé par la case Top chef.

shoootin-photo-2.jpg

[©Verde]

Il y décline des plats à la fois simples et sophistiqués d’inspiration méditerrannéenne. Le menu invite à commander plusieurs plats en fonction de sa faim mais on pourra tout à fait opter pour un traditionnel entrée/plat/dessert.

On commence par un carpacio d’artichaut relevé à l’huile de truffe (21 euros) : fin et puissant. L’assiette de poulpe a la galicienne

En plat, les saint Jacques se présentent sur un risotto de pates safrané avec une émulsion discrètement parfumé au chorizo (38 euros). Cuisson parfaite.

Sur la carte, l’offre de desserts paraît archi-classique : tarte au citron, tiramisu… Mais une fois commandée la « Mousse au chocolat tiède » (9 euros) est une délicieuse surprise. Derrière l’épaisse couche de mousse onctueuse et cacaoté on découvre une boule de glace au lait et posé sur un lit de biscuit. Ça fond, ça croque, ça émeut.

shoootin-photo-42.jpg

[©Verde]

Vers 22h la lumière se tamise à mesure que le son gagne quelques décibels. C'est la bonne formule du lieu : après le cocktail et le dîner, Verde est une excellente option pour prolonger sa soirée.

A noter, Verde ne prend pas les réservations. Exception faite des groupes nous révèle-t-on à l’accueil.

Verde, ouvert du mardi au Dimanche, 24, Avenue George V, 75008 Paris

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles