Les meilleurs bars à cocktails de Paris

Le speakeasy de l'hôtel Le Parister participe à la nouvelle Paris Cocktail Week[©Les Passerelles]

La capitale commence à se tailler une solide réputation en matière de mixologie. Les bars à cocktails attirent toujours autant de monde et les nouveaux lieux sont légion.

Quelques adresses récentes brillent par leur singularité et la qualité de leurs verres. En plus d'une dégustation au top, elles promettent de passer un bon moment.

Le plus vinyl : Fréquence

Ce n’est pas un disquaire mais bien un bar à cocktail qui se cache derrière une façade qui laisse la part belle au béton. Ouvert par trois compères fans de vieux disques, Fréquence agite depuis plus d’un an la déjà dynamique rue Keller (Paris, 11e). Après quelques travaux d’ajustement début janvier, le Fréquence vient de rouvrir. La recette est la même : cocktail avec peu ou pas d’alcool, petite restauration simple et de qualité. Et surtout des good vibes.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 @isariert #frequenceparis#frequencebar#frequence#paris#paris11#bastille#musicbar#vinylonly#cocktails#cocktail#cocktailbar#paris

Une publication partagée par Fréquence (@frequenceparis) le

Fréquence, 20, rue Keller Paris 11e

frequence_nikka-5420_0.jpg

[©Fréquence]

Le plus tranchant : Kouto

Emblématique de ces bars à cocktails avec une vraie identité, Kouto commence à faire du bruit rue d’Enghien. Les deux barmaids se creusent les méninges tous les deux mois pour élaborer des verres autour d’un ingrédient de saison (sarrasin, céleri, nectarine…). A l’intérieur, un baby-foot et un flipper lui donne un air de café du village fort sympathique.

Kouto, 40, rue d'Enghien Paris 10e

kouto_perrier-3.jpg

[©Kouto]

Le plus cosmopolite : Les Passerelles

Ouvert par les deux patrons du Distrait (rue de la Lune), Les Passerelles est le speakeasy de l'hôtel Le Parister. On y fait un petit tour du monde des saveurs : poudre de yuzu, gin écossais, rhum jamaïcain. Ici, pas de nom alambiqué. Chaque création porte le nom de son alcool fort.

Les Passerelles, 19, rue Saulnier 9e

lespasserelles-2134.jpg

[©Les Passerelles]

Le plus frappé : Serpent à Plume

Ambiance déjantée assurée au Serpent à plume. D’abord sur le concept : il faut franchir une boutique de pyjamas place des Vosges pour pénétrer cet antre de mixologie débridée qui anime les nuits parisiennes. A l’intérieur déco très stylé et un jacuzzi sous l’escalier (!). Pour ajouter à l’esprit dandy, ce sont des grooms qui apportent les verres. Les créations portent des noms évocateurs : en ce moment on déguste l'« Anabelle » (Cognac Pierre Ferrand -Pedro Ximenez Sherry -Serpent à Plume Tonka Liqueur -Lemon Curd -Zeste de Citron Jaune)

Serpent à Plume, 24, place des Vosges Paris 3e

serpentaplume_mamont-02.jpg

[©Serpent à Plume]

Le plus dans la vague : le nami

Les speak easy ont toujours la cote à Paris. Dernier en date : le Nami. Il est caché sous le temple des raviolis japonais du passage des Panoramas : le Gyoza bar. Pour y accéder, c’est la deuxième à droite au fond du bar. Pierre Marquet est aux manettes derrière le comptoir.

Sa carte (évolutive) qu’il présente au Nami est un mix de son histoire : on y trouve des références au Mexique mais aussi à son 18e arrondissement natal avec Château Rouge et Barbès. Le  Marvelous gin and juice (13€) est l’incontournable du moment : gin, jus, glace à l’hibiscu. Servi dans une bouteille givrée on le sirote à l’aide d’une paille en métal. En plus d’être écolo, elle permet de venir « gratter le glaçon » pour influencer le goût du cocktail en faisant fondre la glace. 

Nami Cocktail Club, Gyoza Bar, 56, passage des Panoramas Paris 2e

_f1a7479_-_copiebis.jpg

[©DR]

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles