5 conseils pour éviter la déprime automnale

Nos cinq conseils pour éviter de sombrer [JOE KLAMAR / AFP]

Si vous avez le moral dans les chaussettes depuis quelques jours, ne cherchez plus pourquoi. Vous êtes certainement sujets à la «déprime automnale». Fatigue, coup de blues, anxiété s'entremêlent et vous n'avez qu'une envie : rester sous votre couette. Voici nos cinq conseils pour éviter de sombrer.

Ne pas multiplier les projets 

Alors qu'on a tendance à vouloir multiplier les projets pour repartir du bon pied après les vacances d'été ou tout simplement finir l'année en beauté, il faudrait en réalité faire tout le contraire. La clé ? Être indulgent avec soi-même et ne pas se donner trop d'objectifs en peu de temps. L'écrivain et activiste Therese Borchard conseille notamment de multiplier les moments pour soi et de choisir des activités qui privilégient le bien-être au lieu de songer constamment à être plus productif, ce qui ne fait qu'augmenter la sensation de stress. 

Privilégier une alimentation saine 

Choisir les bons aliments, c'est aussi s'assurer une meilleure humeur au quotidien. Consommer des acides oméga-3, présents notamment dans certains poissons comme le saumon, la sardine ou le thon, contribuerait à booster son moral. Riches en vitamines C et B9, les fruits et légumes sont également un excellent moyen de combattre la fatigue. Si certains affirment que la théanine du thé réduit les hormones du stress, le chocolat (de préférence noir), souvent réputé plaisir coupable, représente une excellente dose de magnésium.  

prendre soin de son corps et de son esprit 

Nul besoin, si vous n'avez pas l'habitude, d'augmenter la vitesse du tapis roulant à la salle de sport ou encore d'aller courir des kilomètres sous le froid, vous ne préparez pas le marathon. Reconnu pour ses vertus apaisantes, le yoga permet d'étirer les muscles et de se recentrer sur soi-même. Résultat : un corps apaisé et détendu et un moral reboosté. La méditation est également le parfait allié des personnes stressées et anxieuses, qui n'ont pas le temps de faire du sport ou de s'offrir des séances d'acupuncture. Quelques minutes le matin au réveil ou le soir avant de se coucher suffisent pour faire le vide... 

Faire une cure de vitamines 

En cas de chute de moral, la prise de vitamines peut également être conseillée. Certains experts voient d'ailleurs une relation directe entre la dépression et un faible niveau de vitamine D dans l'organisme. Les compléments alimentaires qui lutteraient le mieux contre les symptômes de dépression saisonnière sont ceux qui contiennent des acides gras oméga-3, des folates (vitamines B9), des vitamines B6 et du magnesium. De plus en plus populaires en France, les compléments alimentaires sont néanmoins vus d'un mauvais oeil par certains professionnels de la santé qui jugent trop laxiste la législation actuelle, leur achat se faisant sans ordonnance. Mieux vaut demander conseil à son pharmacien plutôt que de se lancer à l'aveugle en faisant le plein de vitamines sur Internet. 

Essayer la luminothérapie 

Réveils difficiles, fringales régulières, sauts d'humeur ... La liste des symptômes liés à la dépression automnale est longue. La luminothérapie, qui consiste à s'exposer à une lumière artificielle blanche semblable à celle du soleil, aurait un effet particulièrement bénéfique sur l'horloge interne de l'homme, souvent exposée à des dérèglements biologiques.

La lumière projetée pénètre par les yeux et agit directement sur le rythme cicardien (l'alternance entre le temps de veille et le temps de sommeil sur 24 heures). Transformée en signaux électriques envoyés au cerveau, la lumière agit ainsi sur les neurotransmetteurs et notamment sur la sérotonine, également qualifiée d'«hormone du bonheur».  La luminothérapie est l'une des médecines douces les plus appréciées des pays nordiques, dont les habitants sont souvent sujets à la dépression saisonnière. Il est fortement recommandé de pratiquer la luminothérapie dans un cadre médical. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles