Trop endettée, la ville n'a plus d'éclairage public

L'éclairage des rues d'une petite ville sicilienne, Monreale, à proximité de Palerme, a été éteint, la mairie n'ayant pas payé des factures d'un montant d'un million d'euros au fournisseur d'électricité, rapportent les sites internet des quotidiens italiens.[AFP/Archives]

L'éclairage des rues d'une petite ville sicilienne, Monreale, à proximité de Palerme, a été éteint, la mairie n'ayant pas payé des factures d'un montant d'un million d'euros au fournisseur d'électricité, rapportent les sites internet des quotidiens italiens.

La mairie, de droite, doit un million d'euros à la société Gemmo pour l'illumination des rues mais également 600.000 euros à la société Giordano, qui s'occupe du transport local et a demandé la saisie de biens appartenant à la municipalité pour recouvrer la dette.

La ville est célèbre pour sa cathédrale construite au XIIème siècle et attire de nombreux touristes.

"La situation devient chaque jour plus dramatique", estime Massimiliano Lo Biondo, conseiller municipal de Monreale appartenant au Parti démocrate (PD, gauche).

"Les habitants ne se sentent pas en sécurité et les commerçants payent les conséquences d'une réduction des services publics", a-t-il ajouté, selon le site du Corriere della Sera.

De nombreuses municipalités italiennes ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget après des années de dépenses incontrôlées, alors que le gouvernement de Mario Monti a imposé une sévère cure d'austérité pour assainir les finances publiques du pays.

À suivre aussi

Troisième "Acqua Alta" en une semaine à Venise
Intempéries Italie : troisième «Acqua Alta» en une semaine à Venise
Intempéries Italie : léger répit pour Venise sous les eaux, Florence et Pise en alerte
Football Le coach de l'Inter Milan sous protection policière après avoir reçu une balle par courrier

Ailleurs sur le web

Derniers articles