Un sauveteur renvoyé car il sauve un nageur hors de sa zone

Une plage en Floride[AFP/Archives]

Le licenciement d'un sauveteur d'une plage de Floride, sorti de sa zone de surveillance pour secourir un individu qui se noyait, a créé une telle polémique que ses employeurs ont fini par lui demander jeudi de revenir, ce qu'il a refusé.

Le jeune Tomas Lopez, 21 ans, a été licencié lundi après-midi de son boulot d'été sur la plage de Hallandale Beach, au nord de Miami. Il avait soudainement quitté son poste, commettant ainsi une faute professionnelle aux yeux de son employeur, pour se rendre au secours d'un homme se baignant dans une zone non surveillée.

"C'était loin, mais quelqu'un avait besoin d'aide. Je n'allais pas dire non", a expliqué le jeune sauveteur, cité par les médias locaux.

La victime a survécu et a été hospitalisée, selon le journal local Miami Herald.

En signe de solidarité, d'autres sauveteurs de la société Jeff Ellis Management, sous contrat avec la ville d'Hallandale pour surveiller deux plages publiques et la piscine municipale, ont arrêté le travail.

L'entreprise a finalement fait machine arrière et présenté "ses excuses" au jeune sauveteur. Mais après cette épreuve, Tomas Lopez a préféré "rejeter humblemement" l'offre de retour à son poste, afin de se concentrer sur ses études à l'université, selon le Miami Herald.

À suivre aussi

Un F-16 belge s'écrase en Bretagne [AFP / AFP]
Accident Deux pilotes de chasse belges survivent au crash de leur F-16 en Bretagne
Les policiers cherchent encore à déterminer les circonstances exactes des décès.
armes à feu Un garçon de 4 ans abattu par son frère de 5 ans au Texas
Chaque année, le mois du mouharram - le premier du calendrier musulman, l'un des plus importants - est une période de deuil pour les musulmans.
Inde Un homme s'égorge par accident lors d'un rite chiite

Ailleurs sur le web

Derniers articles