Inde : l'Etat encaisse le pourboire d'un ministre chinois à deux pilotes

L'Etat indien a confisqué plus de 1.400 euros de pourboires remis par le ministre chinois de la Défense à deux pilotes de l'armée de l'air indienne qui l'avaient mené à bon port dans des conditions de vol délicates, ont rapporté jeudi les médias indiens.[AFP] L'Etat indien a confisqué plus de 1.400 euros de pourboires remis par le ministre chinois de la Défense à deux pilotes de l'armée de l'air indienne qui l'avaient mené à bon port dans des conditions de vol délicates, ont rapporté jeudi les médias indiens.[AFP]

L'Etat indien a confisqué plus de 1.400 euros de pourboires remis par le ministre chinois de la Défense à deux pilotes de l'armée de l'air indienne qui l'avaient mené à bon port dans des conditions de vol délicates, ont rapporté jeudi les médias indiens.

Liang Guanglie, qui devait regagner Pékin jeudi après une visite officielle de quatre jours en Inde, a remis aux pilotes 100.000 roupies (1.416 euros) en liquide, réparties dans deux enveloppes, après un vol Bombay-New Delhi chahuté par la mousson.

"Le ministre chinois de la Défense a été satisfait par la façon dont les pilotes de l'IAF (Indian Air Force, armée de l'air indienne) ont géré le vol et l'ont mené sans encombre jusqu'à la capitale" fédérale, selon une source anonyme citée par le journal Hindu.

Mais le pourboire contrevient aux lois indiennes interdisant aux personnels militaires de percevoir de l'argent à titre privé et les 100.000 roupies finiront donc dans les caisses du Trésor indien.

"Le ministre n'a probablement pas été bien informé du protocole et des coutumes en vigueur à ce sujet en Inde", a souligné le quotidien.

La visite de Liang Guanglie, premier ministre chinois de la Défense à se rendre en Inde depuis huit ans, a symboliquement marqué le réchauffement des relations entre la Chine et l'Inde, les deux grands pays émergents d'Asie aux relations souvent tendues.

Pékin et New Delhi ont annoncé à cette occasion la reprise de leurs manoeuvres militaires conjointes, après une interruption de quatre années.

Vous aimerez aussi

Insolite La Chine veut fabriquer une lune artificielle pour remplacer l'éclairage public
Chine Il simule sa mort pour toucher l'assurance, sa femme tue ses enfants et se suicide
Un bébé tigre blanc au zoo de Kunming, le 12 octobre 2018, dans la province du Yunnan, en Chine [FRED DUFOUR / AFP]
faune La Chine s'entiche de ses tigres blancs triplés

Ailleurs sur le web

Derniers articles