Les dessous chics des trafiquants d'animaux exotiques

Les douanes indiennes ont procédé à des saisies originales ces derniers temps à l'aéroport de New Delhi: un lémurien et dix tortues dissimulés dans les slips de trafiquants qui tentaient de les passer en contrebande, a rapporté la presse locale lundi. [AFP] Les douanes indiennes ont procédé à des saisies originales ces derniers temps à l'aéroport de New Delhi: un lémurien et dix tortues dissimulés dans les slips de trafiquants qui tentaient de les passer en contrebande, a rapporté la presse locale lundi. [AFP]

Les douanes indiennes ont procédé à des saisies originales ces derniers temps à l'aéroport de New Delhi: un lémurien et dix tortues dissimulés dans les slips de trafiquants qui tentaient de les passer en contrebande, a rapporté la presse locale lundi.

Un homme en provenance de Bangkok a ainsi été arrêté avec deux complices alors qu'il s'apprêtait à prendre un avion pour Dubai en embarquant un passager clandestin dans ses sous-vêtements, un loris, petit lémurien d'Asie.

Un autre loris a été retrouvé dans une poubelle de l'aéroport international Indira Gandhi.

"Ils l'ont abandonné parce qu'ils ne pouvaient pas le transporter", a expliqué un responsable des services de sécurité à l'agence de presse Press Trust of India.

Les passagers, Hamad Al-Dhaheri, Mohammed Al-Shamsi et Rashid Al-Shamsi, ont été remis au Département des douanes et de la vie sauvage pour interrogatoire.

Récemment, un homme de nationalité indienne en provenance de Bangkok avait été interpellé dans un aéroport de Bombay, la capitale financière indienne, avec 10 tortues cachées dans son caleçon.

Les douanes avaient également saisi à cette occasion six chats persans, trois tarentules et 11 oeufs d'oiseaux.

La Thaïlande est considérée comme une plaque tournante du trafic des espèces protégées en Asie. Certains grands marchés de Bangkok, notamment, sont réputés pour pouvoir fournir n'importe quel animal pourvu que l'acheteur puisse payer.

Vous aimerez aussi

L'homme d'affaires indien Anil Ambani (G), président du groupe Reliance, le 18 septembre 2018 à Mumbai [INDRANIL MUKHERJEE / AFP/Archives]
International Vente de Rafale à l'Inde : la France a effacé la dette fiscale d'un proche de Modi
L'Inde lance les plus grandes élections de l'Histoire
Inde Les plus grandes élections de l'Histoire
Interview Elections en Inde : «Narendra Modi demeure favori»

Ailleurs sur le web

Derniers articles