Flatulences au bureau : son patron lui inflige un blâme

Un Américain de 38 ans a été blâmé pour flatulences intempestives Un Américain de 38 ans a été blâmé pour flatulences intempestives[CC / Rubber Dragon]

Émettre un pet sur son lieu de travail peut-il entraîner une sanction disciplinaire ? Oui, ont estimé les patrons d'un employé de la sécurité sociale américaine. Les flatulences incontrôlées d'un des salariés du bureau de Baltimore (Maryland) créeraient en effet un environnement insupportable pour ses collègues.

"Comportement inconvenant d'un employé fédéral" : l'objet du courrier de blâme envoyé le 10 décembre dernier  à ce salarié de 38 ans est sans ambiguïté. L'exposé des motifs aussi : "Le 7 septembre 2012 et les jours suivants, vous avez perturbé l'espace de travail en émettant des gaz et en diffusant des odeurs déplaisantes".

Mais ce n'est pas la première fois que ce salarié se faisait ainsi remarquer de ses collègues et de ses supérieurs hiérarchiques. Pas moins de 60 émissions gazeuses intempestives ont été relevées au cours des mois précédents. A telle enseigne que le 17 juillet 2012 l'un de ses managers l'avait invité à se contrôler davantage et à se soulager dans les espaces détente, plutôt qu'au beau milieu de l'open space.

L'homme avait signalé des problèmes médicaux, notamment une intolérance au lactose, qui pourraient expliquer ses pénibles manifestations. Mais après examen du dossier, l'employeur a estimé que cette intolérance et les flatulences étaient deux problèmes disjoints. "Aucune des informations que vous nous avez transmises n'indique que vous pourriez souffrir de flatulences incontrôlables. Je suis convaincu que vous pouvez maïtriser la situation" écrit son employeur dans le courrier du 10 décembre.

L'employé et son avocats se sont refusés à tout commentaire.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr

Flatulences en classe : sa camarade rit, elle la tue

À suivre aussi

Le président français Emmanuel Macron s'adresse à la presse devant l'Elysée, le 22 août 2019. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]
Diplomatie Nucléaire iranien : Macron tente une médiation avant le sommet du G7
La parcelle de plus de 60 hectares, appelée «La Montagne», est perchée sur les hauteurs du quartier de Beverly Hills.
Etats-Unis Los Angeles : une propriété mise à prix à 1 milliard de dollars vendue... 100.000 dollars
fait-divers Vidéo : ils filment leur crash d'avion dans le pacifique et leur sauvetage

Ailleurs sur le web

Derniers articles