Les employés surfent sur des sites porno, la mairie coupe Internet

60 millions de personnes consultent chaque jour des sites pornos 60 millions de personnes consultent chaque jour des sites pornos[AFP]

Internet au bureau, oui, mais pas pour faire n’importe quoi. La municipalité de Montisigno en Toscane (Italie) a complètement supprimé l’accès au Web de ses employés. La raison ? Selon les médias italiens qui relatent l’affaire, les fonctionnaires de la mairie avaient une fâcheuse tendance à surfer sur des sites…pour adultes.

La décision de couper Internet aux employés de la mairie de Montisigno a été prise par le maire de cette petite ville proche de Pise. Narcisio Buffoni, premier fonctionnaire de la ville de Montisigno, déclare après avoir pris connaissance d’une étude qui précise que certains employés de la mairie passent plus de six heures par jour à surfer. "Je ne donnerai pas de détails sur le sujet, mais j'ai pris cette mesure draconienne parce qu'Internet était souvent mal utilisé par le personnel municipal", explique le maire.

Les médias italiens précisent ses propos. Selon eux, les employés étaient en permanence connectés sur les réseaux sociaux, mais pas seulement, puisqu’ils sont aussi soupçonnés de visiter des sites à caractère pornographique. Pendant leurs heures de travail.

"Certains ne travaillaient presque pas", indiquent les médias qui ironisent, expliquant que le surf ne s’arrêtait  que pour la pause déjeuner.

Narcisio Buffoni ne compte pas en revanche prendre de mesures disciplinaires contre ses employés. "C'est déjà un désastre pour l'image de la commune et des responsables locaux considérés comme des paresseux", conclut-il.

 

Et aussi sur Direct Matin.fr : 

Les patrons vous surveillent

Le porno, c'est mieux au bureau

À suivre aussi

La joie des joueurs italiens, qualifiés pour l'Euro-2020 après leur victoire face à la Grèce, le 12 octobre 2019 à Rome [Alberto PIZZOLI / AFP]
Football Euro 2020 : l'Italie est de retour !
L'«Homme de Vitruve» aurait été dessiné vers 1490.
culture Un tribunal italien refuse de prêter l'«Homme de Vitruve» à la France
Giuseppe Conte, le président du Conseil des ministres
Italie L'Italie va supprimer 345 postes de parlementaires

Ailleurs sur le web

Derniers articles