L'Indien meurt suspendu par les cheveux à une tyrolienne

L'homme a fait une crise cardiaque à mi-parcours Sailendra Nath Roy, dimanche, quelques instants avant son décès[DIPTENDU DUTTA / AFP]

Un Indien de 49 ans, Sailendra Nath Roy a tenté dimanche de traverser une rivière à l'aide d'une tyrolienne attachée à ses cheveux. Il est resté suspendu au beau milieu de la traversée,  terrassé par une crise cardiaque.

Effectuer la traversée de la rivière Teesta à l'aide d'une tyrolienne, soit un trajet de 180 mètres à 21 mètres d'altitude, ne semble pas insurmontable de prime abord. Sauf que Sailendra Nath Roy a tenté de réaliser cette performance... accroché par les cheveux.

Habitué à des exploits de ce type - il était détenteur du record du monde de la traversée en tyrolienne "capillaire", ce policier aurait dû réussir ce nouveau record. Sauf que son coeur s'est avéré moins résistant que sa chevelure.

Arrivé à mi-parcours, sous le regard d'une foule dense, l'homme s'est arrêté et a tenté de crier des paroles dont personne n'a perçu le sens. Après s'être débattu près de trente minutes, son corps s'est soudainement immobilisé.

Les résultats de l'autopsie ont indiqué que Silendra Nath Roy avait succombé à une crise cardiaque. Selon un proche de la victime, il avait promis à sa femme qu'il s'agissait de sa dernière tentative de record.

 

La vidéo du drame : 

 

Emmené vivant à la morgue, le Russe y meurt de froid

Un Tunisien meurt après avoir ingéré 28 oeufs crus

Le meilleur des records du Guinness 2013

 

Vous aimerez aussi

Drame Savoie : un mort et deux blessés dans une avalanche de «grande ampleur»
Emiliano Sala a pris l’avion après avoir dit au revoir à ses coéquipiers.
Football Emiliano Sala était venu saluer une dernière fois ses coéquipiers du FC Nantes
Photo archive du 12 octobre 2018 montrant le la reine Elizabeth II et le prince Philip à Windsor [Alastair Grant / POOL/AFP/Archives]
Royaume-Uni Le prince Philip, 97 ans, sort indemne mais «choqué» d'un accident de la circulation

Ailleurs sur le web

Derniers articles