Elle survit à un harpon planté dans son cou

Radiographie de Elisangela Borborema Rosa et du harpon lui traversant le cou[HO / HOSPITAL REGIONAL / AFP]

Entré par sa bouche, un harpon de pêche est venu se loger dans le cou d'une Brésilienne de 28 ans. Cette dernière a survécu au tir et se remet de ses blessures.

Les médecins affirment qu'Elisangela Borborema Rosa a eu beaucoup de chance. Mardi, à son domicile d’Arraial do Cabo (Etat de Rio de Janeiro), la femme est atteinte accidentellement par le harpon de pêche sous-marine que son mari nettoyait. Il lui traverse alors la bouche et se loge dans la première vertèbre cervicale.

«L’arme a traversé le pharynx, lui a cassé deux molaires et s’est logée dans la première vertèbre cervicale; à quelques millimètres près elle serait restée tétraplégique ou serait morte», a souligné le chirurgien qui a reçu l’aide d’une équipe médicale pour retirer le harpon.

Seulement deux jours après l'accident, la victime était lucide et commençait déjà à s'alimenter par voie orale. Elle peut bouger les parties supérieurs et inférieurs du corps et respirer sans l'aide de machines.

«Elle ne parle pas encore car la lésion est dans la bouche mais elle écrit ce qu’elle veut», a affirmé le directeur de l’hôpital où elle est soignée, Carlos Alberto Figueiredo.

Fin avril, un fait divers similaire s'était déroulé au Brésil. Un homme de 34 ans s'était alors tiré accidentellement ce même type de harpon dans l'oeil. Le maladroit avait perdu son oeil gauche mais survécu à l'accident. 

À suivre aussi

Football Accroché par le Nigéria (1-1), le Brésil ne gagne plus depuis sa victoire à la Copa America
Football PSG : Neymar sort sur blessure avec le Brésil contre le Nigéria
Environnement La déforestation en Amazonie a augmenté de 93% entre janvier et septembre

Ailleurs sur le web

Derniers articles