Au Népal, on sèche l'école pour la cueillette du "Viagra de l'Himalaya"

Trois champignons yarchagumba, surnommés le "Viagra de l'Himalaya" et cueilli au Tibet [Devendra Man Singh. / AFP/Archives] Trois champignons yarchagumba, surnommés le "Viagra de l'Himalaya" et cueilli au Tibet [Devendra Man Singh. / AFP/Archives]

La ruée annuelle vers les montagnes du Népal pour cueillir un champignon réputé aphrodisiaque et connu en Asie sous le nom de "Viagra de l'Himalaya" a vidé les écoles rurales du pays et entraîné leur fermeture, a déploré mardi un responsable local.

Parents, élèves et même enseignants ont tout laissé en plan pour se mettre en quête de la "yarchagumba", un champignon très rare qui ne se trouve que sur quelques flancs de montagne de la chaîne de l'Himalaya et sur une partie du plateau du Tibet frontalier du Népal.

Ce "Viagra de l'Himalaya" est particulièrement convoité en Asie, notamment en Chine, où il sert aussi à soigner diverses maladies, comme la tuberculose. La Yarsagumba n'est cueillie qu'au printemps et constitue une source substantielle de revenus pour des communautés de montagnards.

"Dans ce seul district, environ 8.000 élèves ont quitté l'école pour l'expédition" vers les montagnes, a commenté auprès de l'AFP Prakash Subedi, un responsable en charge de l'éducation dans le district de Jajarkot (ouest).

"Sans les élèves, ça ne sert à rien de laisser l'école ouverte, donc on a fermé. Même les enseignants sont partis à la cueillette", a-t-il ajouté. Certaines écoles pourraient organiser des cours de rattrapage à l'automne pour que l'éducation des enfants ne souffre pas de cet insolite absentéisme.

Ce champignon se négocie parfois au-dessus de 11.500 dollars (environ 8.900 euros) les 450 grammes, des prix qui le situent entre l'argent et l'or.

"Nous exhortons les parents à ne pas emmener leurs enfants avec eux", a dit M. Subedi, regrettant que les parents ignorent superbement ces consignes car leurs enfants peuvent parfois gagner jusqu'à 100.000 roupies (1.140 dollars) lors de la cueillette annuelle.

Aucune recherche aboutie n'a été publiée sur les qualités du "Viagra de l'Himalaya" mais les herboristes chinois estiment que le champignon -excellent équilibre entre le yin et le yang en étant à la fois animal et végétal, selon eux- stimule les performances sexuelles.

Bouilli dans de l'eau pour faire du thé ou ajouté à des soupes et ragoûts, ils estiment que ce champignon magique peut soigner toute une série d'affections, de la fatigue au cancer.

À suivre aussi

Népal : des sacrifices d'animaux qui font polémique
Massacre Népal : des sacrifices d'animaux qui font polémique
Le Népal trie et recycle les déchets de l’Everest
Environnement Le Népal trie et recycle les déchets de l’Everest
Justice De retour du Népal, un Canadien inculpé pour pornographie infantile

Ailleurs sur le web

Derniers articles