Parla-Montcuq, l'odyssée insolite d'un cycliste

Un cycliste [Jeff Pachoud / AFP/Archives] Un cycliste [Jeff Pachoud / AFP/Archives]

Un consultant en informatique de 35 ans a parcouru plus de 1.000 km en sept jours en vélo entre la région de Madrid et le Lot, par amour de l'effort mais aussi du calembour puisqu'il a intitulé son raid Parla-Montcuq, du nom des deux communes qu'il a reliées.

Interrogé par un correspondant de l'AFP à son arrivée dans le petit bourg lotois dimanche soir, Jean-Charles Loeb, qui réside à Houilles dans les Yvelines, indique qu'il "aime s'imposer des défis" et assume son parti pris humoristique. "J'ai envisagé de faire Troyes-Foix-Sète, mais je n'ai pas trouvé de Vingt-et-Un", a-t-il déclaré.

De nombreux humoristes ont joué de longue date avec la consonance du nom de la commune du Quercy, au compte de plaisanteries grivoises.

Les habitants du bourg médiéval tiennent pourtant à faire sonner la consonne finale du nom de leur ville.

Son charme avait séduit le chanteur Nino Ferrer, qui s'y établit en 1970 et y vécut jusqu'à sa mort en 1998.

Vous aimerez aussi

Azerbaïdjan Jeux Européens : quels sports sur quelle chaîne ?
Julian Alaphilippe Alaphilippe, la perle du cyclisme français
cyclisme Paris-Roubaix : la SNCF porte plainte contre X après le franchissement d’un passage à niveau

Ailleurs sur le web

Derniers articles