Vidéo : il arrache une poignée de dreadlocks de la tête d’un adversaire

Jason Babin tenant les dreadlocks d'André Ellington tel un trophée pendant le match opposant les Arizona Cardinals aux Jaguars de Jacksonville (Floride), le 17 novembre 2013 [capture d'écran YouTube] Jason Babin tenant les dreadlocks d'André Ellington tel un trophée pendant le match opposant les Arizona Cardinals aux Jaguars de Jacksonville (Floride), le 17 novembre 2013 [capture d'écran YouTube]

Un joueur de football américain de l’équipe des Jaguars de Jacksonville (Floride), a arraché en plein match une touffe de cheveux de l’un de ses adversaires des Arizona Cardinals.

 

Porter des dreadlocks dans la NFL (la "National Football League", la principale ligue de football américain des Etats-Unis), peut s’avérer dangereux. André Elligton, joueur des Arizona Cardinals, peut en témoigner.

Lors d’un match opposant son équipe aux Jaguars de Jacksonville (Floride), ce dimanche, Jason Babin, ailier défensif des Jaguars, a arraché une peine poignée de dreadlocks (des cheveux emmêlés) de la tête de son adversaire des Cardinals, André Ellington.

L'attaque s’est produite pendant un tacle de Babin sur Ellington. Après avoir brandi les cheveux tels un trophée, Jason Babin les jette sur le gazon. Bien que le geste ne soit pas très élégant, tirer les cheveux d'un adversaire pour faire un tacle ne constitue pas une faute.

L’image, bien qu’impressionnante, de cette prise capillaire est heureusement sans gravité. "Les cheveux ne sont qu’un accessoire" a d’ailleurs déclaré André Ellington.

"Rien de grave. Nous avons remporté la victoire", a-t-il ajouté. Les Cardinals ont en effet gagné le match face aux "Jags" sur un score de 27 à 14.

 

 

L'émouvant geste d'un enfant pour les malades du cancer

Solidaires d'un camarade, 50 lycéens se teignent les cheveux

Diaporama : les plus jolies coupes de cheveux de Beckham

 

Vous aimerez aussi

Los Angeles : près de 3 heures de course-poursuite
Etats-Unis Près de 3 heures de course-poursuite à Los Angeles
Une infirmière prépare un vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, le 5 avril 2019 à New York [Johannes EISELE / AFP/Archives]
épidémie Rougeole : les Etats-Unis frôlent les 700 cas, pire épidémie depuis 2000
Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale

Ailleurs sur le web

Derniers articles