Un breuvage chinois, à base d'os de tigre, menace l'espèce

[BORIS ROESSLER / DPA / AFP]

Espèce protégée, le tigre est particulièrement menacé en Chine. La carcasse des ces félins est récupérée pour concocter du « vin de tigre », boisson très prisée par la médecine traditionnelle chinoise, qui permettrait de guérir l'arthrite et les rhumatismes.

 

Tout comme le rhinocéros pour sa corne ou l’éléphant pour son ivoire, le tigre fait partie des cibles du braconnage. Cependant, en Chine, ce n’est pas sa fourrure qui attise la convoitise, mais ses os, réputés pour ses vertus thérapeutiques contre les rhumatismes et l'arthrite.

Elevés dans des conditions atroces, les félins meurent souvent affamés et maltraités. Les éleveurs avides font ensuite tremper leur os dans de l’alcool de riz. Quelques mois, plus tard ce breuvage « divin » sera vendu à 120 euros minimum la bouteille. Un bon filon.

Tous les produits issus du tigre sont interdits à la vente. Mais, le gouvernement chinois n'a jamais rien fait pour endiguer ce marché illicite. Aujourd'hui, bon nombre des associations internationales et des citoyens chinois appellent à supprimer cette pratique vivement dénoncée.

 

Coincés trois jours dans un arbre à cause de tigres

Un zoo propose de nager avec des tigres 

 

À suivre aussi

Technologies 8 des 10 villes les plus vidéosurveillées au monde sont en Chine
Mouvement social Contestation à Hong Kong, en direct : Pékin a utilisé Twitter et Facebook pour discréditer les manifestants
Hong Kong : manifestation record ce week-end
International Hong Kong : manifestation record ce week-end

Ailleurs sur le web

Derniers articles