On a testé “Street Fighter V”

Ryu et Cammy font partis des 16 premiers combattants de ce nouvel opus. [© Capcom]

Après un premier opus anecdotique, la saga Street Fighter a réellement marqué l’histoire du jeu vidéo lors de la sortie de son 2e volet, il y a tout juste vingt-cinq ans. Un quart de siècle que Capcom a choisi de fêter à sa manière en gratifiant les joueurs d’un nouveau titre. "Street Fighter V" entend donc marquer ce début d'année sur PS4 et PC.

Ryu, Ken, Bison et Chun Li y font leur grand retour. Et si les habitués de la série retrouveront vite leurs marques, Capcom a calibré son jeu de baston pour fédérer de nouveaux joueurs. Exit "Street Fighter IV" lancé en 2008 et ses 44 personnages, Yoshinori Ono, le producteur du jeu, a choisi de se concentrer sur seize protagonistes.

«C’est le bon nombre pour offrir des combattants vraiment diversifiés dans leur style, mais aussi pour donner l’envie de les connaître tous, explique-il. Par exemple, nous avons vraiment tracé une ligne de démarcation entre Ryu et Ken, dont les techniques ne nécessitent pas la même approche.» Toutefois, la firme japonaise annonce déjà l’ajout de nouveaux venus dans les prochains mois afin de relancer régulièrement le challenge.

A lire aussi : Yoshinori Ono : "Street Fighter V fédère les pros et les casual gamers"

La notion de compétition est d’ailleurs très poussée, avec une plate-forme pensée pour offrir des duels en ligne pour tous les niveaux, du casual gamer aux pros. «Nous avons tout fait pour que les joueurs puissent se mesurer entre eux et se frotter aux meilleurs, s’ils le souhaitent, pour progresser ou apprendre des autres en regardant leur match», précise Yoshinori Ono. Le producteur souhaite ainsi faire de son titre l’un des nouveaux champions de l’e-sport avec de nombreux tournois prévus dès le mois prochain.

Des combats dynamiques et accessibles

"Street Fighter V" n’a pas à rougir face à ses illustres aînés et s’inscrit d’emblée comme une perle du genre. Pad en main (même si l'utilisation d'un vrai joystick arcade est recommandée), le titre profite d'une belle refonte graphique et s'avère surtout plus rapide que l'épisode IV, avec des combats dynamiques et accessibles. Si les vieux coups sont toujours de la partie pour les personnages standards, certains petits nouveaux à l'image du redoutable Necali ou encore de l'athlétique Laura s'avèrent plaisants à prendre en main. Le travail réalisé par Capcom autour de son mode multijoueur s'avère admirablement mené et fourni. On regrettera seulement son mode histoire anecdotique. Détail qui n'a d'ailleurs jamais été le point fort de la saga.

"Street Fighter V", Capcom, sur PS4 et PC.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles