E3 2016 : on s'est glissé dans le costume de Batman en réalité virtuelle

Le jeu nous met littéralement dans la peau du célèbre super-héros. [© Warner Bros. Interactive]

Parmi les expériences en réalité virtuelle présentées lors de l'E3 la semaine dernière figurait l'une des plus excitantes réclamée par les fans : incarner Batman. Intitulé Arkham VR, ce nouveau titre devrait accompagner le lancement du casque PlayStation VR de Sony.

Nous avons donc pu essayer une première démo de ce jeu vidéo, présenté à la presse durant ce salon. Le titre, développé par Rocksteady (déjà à l'origine des excellents épisodes sortis sur consoles et PC) est davantage orienté sur les compétences en matière d'investigation de "Batou" que ses prédispositions à l'action sauvage.

A lire aussi : E3 2016 : on a été terrifié par Resident Evil 7 en réalité virtuelle

Ce court niveau, qui servait de vitrine technologique, prenait d'abord place dans le luxueux manoir de la famille Wayne. On y voit Alfred, notre majordome préféré, nous instruire d'une nouvelle affaire : Nightwing a été laissé pour mort dans une ruelle.

Une plangée impressionnante dans la batcave

Plus spectateur qu'acteur à ce niveau de la démo, le joueur se voit alors plonger dans les entrailles du manoir lors d'une séquence impressionnante, pour y découvrir la fameuse batcave, avant d'enfiler son costume sombre équipé de gadgets très utiles, comme ses batrangs ou son fidèle grapin. Tous sont accessibles grâce aux manettes PlayStation Move qui permettent de les saisir autour de sa taille, comme le ferait naturellement Bruce Wayne.

C'est seulement dans la seconde partie de cette démo que le joueur va prendre conscience de l'intérêt du jeu en réalité virtuelle. Celle-ci se déroule sur une scène de crime, dans une ruelle glauque de Gotham. Comme tout bon détective, il faut avoir le sens de l'observation afin de repérer les indices qui permettront de lever l'épais voile qui recouvre cette enquête. Surtout, notre héros masqué utilise ici un accessoire intéressant qui lui permet de remonter dans le temps afin de revivre exactement la scène, pour par exemple comprendre comment la victime a été tuée, où trouver des empreintes digitales...

Un genre adapté à la VR

Si cette première approche du monde obscure du chevalier noir demeure perfectible, de bonnes idées s'en dégagent. Chacune pouvant même inspirer les scénaristes de la série "Les Experts". Le genre enquête, inspiré du point'n click, s'avère intéressant et bien exploité par le PlayStation VR et ses manettes spéciales. Reste à savoir si le titre tiendra le joueur en haleine sur la longueur. Sur ce point, Rocksteady se veut confiant et envisage un scénario étalé sur environ huit heures, soit une durée de vie assez élevée par rapport au reste des productions pensées autour de la réalité virtuelle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles