La musique serait excellente pour aider les bébés à apprendre à parler

Les enfants dans le groupe des jeux de rythmes musicaux montraient une plus grande activité dans des régions du cerveau importantes pour détecter les traits vocaux et musicaux, ce qui est important pour l'apprentissage du langage. [CC / thedanw / Pixabay]

Un soupçon de Mozart et une pincée de Rihanna dès le biberon ? Une étude publiée lundi aux Etats-Unis suggère que la musique aide les bébés à apprendre à parler.

Pour parvenir à ces conclusion publiées dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), des chercheurs ont comparé 20 enfants de neuf mois apprenant à reproduire des rythmes de musique en tapant sur un petit tambour dans un laboratoire à 19 autres nourrissons du même âge jouant avec d'autres jouets, comme des voitures ou des cubes.

A lire aussi : Le cerveau des gens qui croient en Dieu fonctionnerait différemment

Ils ont constaté que les enfants dans le groupe des jeux de rythmes musicaux montraient une plus grande activité dans des régions du cerveau importantes pour détecter les traits vocaux et musicaux, ce qui est important pour l'apprentissage du langage. «Cela signifie qu'une stimulation musicale précoce peut avoir des effets plus étendus sur les capacités cognitives» a expliqué Christina Zhao, chercheuse à l'Institut de l'apprentissage et des sciences du cerveau (I-LABS) à l'université de Washington.

Reconnaître les tons et les rythmes

En effet, pour acquérir la capacité de parler, les bébés doivent pouvoir reconnaître les tons et les rythmes et aussi les anticiper. Or la capacité de perception sonore «est une aptitude cognitive importante», et «le fait de l'améliorer tôt dans la vie paraît avoir des effets durables sur l'apprentissage».

A lire aussi : Monter des escaliers, c’est bon pour la forme... et le cerveau

Le langage, comme la musique, a des caractéristiques rythmiques très fortes, soulignent ces chercheurs. Ainsi, le rythme des syllabes aide à distinguer les sons et à comprendre ce que dit une personne. Et c'est la capacité à identifier les différences dans les sons qui aide les bébés à apprendre à parler, expliquent-ils.

Une expérience à petite échelle

Pour tester les effets d'un apprentissage musical, les 20 bébés ont participé pendant un mois à douze sessions de quinze minutes dans le laboratoire avec leurs parents qui guidaient leurs activités. Il s'agissait de battre la mesure sur des chansons infantiles à trois temps, comme une valse, sous la direction d'un chercheur.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles