Fra Angelico, le peintre qui tutoyait les anges

Laurent Dandrieu signe une très belle biographie de Fra Angelico. [DR]

Tandis que le peintre Fra Angelico est mis à l'honneur dans une superbe exposition à Chantilly, Laurent Dandrieu consacre un petit livre tout en délicatesse à l'artiste toscan.

 

Si le diable est étymologiquement celui qui divise, alors Fra Angelico en est sûrement l’un des plus redoutables adversaires. Car toute l’œuvre de ce moine florentin du XVe siècle travaille à la restauration d’une unité perdue. Entre l’humain et le divin. La nature et la grâce. L’instant et l’éternité.

"Sa peinture n'a de cesse de nous rappeler à cette unité essentielle, qui au-delà de nos errements, de nos contradictions, de nos dualités existentielles, solidifie nos vies humaines" indique Laurent Dandrieu dans le court essai, qu'il consacre à cette figure lumineuse du Quattrocento.

Un an après son magistral Dictionnaire passionné du cinéma, le journaliste et écrivain, démontre qu'il maîtrise aussi - et admirablement - le Troisième Art.

Mais il est vrai qu'à lecture de La Compagnie des Anges, on s'aperçoit que les peintures de Fra Angelico sont aussi des images animées au sens étymologique du terme.

 

fra_angelico.jpg

 

La compagnie des anges. Petite vie de Fra Angelico, Laurent Dandrieu, Le Cerf, 9 €.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles