Adèle Bréau : "déculpabiliser les lectrices"

Adèle Bréau, auteure du roman "La cour des grandes" paru aux éditions JC Lattès. Adèle Bréau, auteure du roman "La cour des grandes" paru aux éditions JC Lattès. [©F_MANTOVANI]

Mères et femmes actives, les héroïnes du premier roman d’Adèle Bréau mènent tout de front. Avec "La cour des grandes", celle qui a participé à la création du site Terrafemina.com, blogueuse et petite-fille de Ménie Grégoire, brosse le portrait de quadragénaires parisiennes. Une façon pour l’auteure de rappeler, dans un ouvrage enjoué, que les femmes d’aujourd’hui doivent, telles des contorsionnistes, faire le grand écart entre vie personnelle et vie active.

 

A quelle envie correspond ce roman? 

J’ai décidé de parler des femmes actives parce que ça me tenait à cœur. J’ai choisi la forme de la comédie romantique, qui me semblait idéale pour faire passer des idées importantes, tout en gardant un côté divertissement. J’utilise aussi les codes des séries, en utilisant quatre héroïnes, comme dans "Sex and The City" ou "Desperates Housewives". 

 

Vous parlez des "working mum", des héroïnes du quotidien.

Au moins une femme sur deux dit qu’avoir eu des enfants a été un frein à sa carrière. 9 femmes sur 10 gèrent la tranche horaire 18h-20h. La moitié ne déjeune pas le midi et 70% gèrent toutes les tâches ménagères… On leur demande d’être mère, de travailler, de tout gérer. J’ai écrit ce livre pour déculpabiliser les lectrices et leur faire comprendre qu’elles ne sont pas seules. 

 

Comment les différents personnages se sont-ils dessinés dans votre esprit ?

Elles me sont venues assez  naturellement. Elles ont beaucoup de points communs : elles ont le même âge, vivent dans le même quartier et ne sont pas désargentées. Mais elles ont chacune leur problématique. L’une est la working mum pure et dure de l’entreprise. Une autre aimerait devenir maman alors qu’elle subit les problèmes de ses copines qui sont déjà mères. Il y a aussi la mère au foyer qui n’en a plus pu et qui a voulu entrer dans la vie active. Enfin, il y a celle qui a une enfant un peu plus âgée. Je voulais brosser de manière assez large, les problématiques des femmes qui travaillent.

 

"La cour des grandes" va avoir une suite… En juin paraîtra "Les jeux de garçons".

A la relecture du premier volume, j’ai trouvé que les femmes étaient beaucoup mises en avant et que les hommes s’en prenaient un peu plein la figure et restaient en demi-teinte. Le deuxième volume n’est pas une suite, l’action se passe durant la même année scolaire. Mais elle sera vécue du point de vue des hommes de l’histoire. Je voulais leur redonner la parole. Montrer que tout n’est pas binaire, qu’il y a des situations vues par le personnage de Mathilde par exemple, où elle croit que c’est elle qui gère tout et que son mec est minable. En fait, on se rend compte que sa vision à lui des événements est tout autre. Par cet ouvrage, je voulais aborder la thématique de la paternité et du père actif et aussi montrer que la communication dans les couples n’est pas forcément induite.

 

Quels sont vos projets à venir ?

Je suis en train de finaliser le manuscrit de ce deuxième volume. Et j’hésite à commencer à écrire le troisième, puisque ce projet est une trilogie, ou démarrer un autre projet. De toute manière, il est fort possible que ça parle encore des femmes d’aujourd’hui. Quant à Terrafemina.com, j’aimerai que le site puisse continuer, à sa hauteur, à aider les mères actives à progresser à concilier du mieux possible leurs mille vies. Continuer à les sonder, à observer les évolutions de la société.

 

Votre grand-mère, Ménie Grégoire, a libéré la parole des femmes à la radio. Peut-on parler d’héritage?

Chez moi, on a toujours parlé des femmes et du rôle de ma grand-mère dont j’étais très proche. Je pense que ça a joué sur mon envie d’aider les femmes. Et si j’ai pu, à ma façon, participer à continuer son rôle, j’en serai très fière.

 

La cour des grandes, de Adèle Bréau, Editions JC Lattès, 19 €.

 

couv_comp_5.jpg

© JC_LATTES

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles