Millénium passe la quatrième

David Lagercrantz prend la suite de l'auteur originel de la saga, Stieg Larsson David Lagercrantz prend la suite de l'auteur originel de la saga, Stieg Larsson[Actes [email protected]]

C’est l’événement de la rentrée littéraire côté roman policier, attendu depuis plusieurs années. Le tome 4 de Millénium- qui a lancé la mode du "polar venu du froid" - sort dans le monde entier.

 

Remis entre les mains du romancier suédois David Lagercrantz, auteur entre autres de la biographie Moi, Zlatan Ibrahimovic, les personnages de la saga créée par Stieg Larsson, disparu en 2004, reprennent du service dans "Ce qui ne me tue pas". Orchestrée par la maison d’édition Norstedts, la sortie de ce 4e tome- les trois premiers ont été écoulés à plus de 80 millions d’exemplaires - a lieu en simultanée dans vingt-cinq pays. Et les éditeurs n’y sont pas allés de main morte : 2,7 millions d'exemplaires ont déjà été imprimés, dont 500.000 aux Etats-Unis et 41 maisons d'édition à travers le monde ont acquis ses droits.

La NSA, l'Agence américaine de la sécurité nationale, et l’intelligence artificielle sont au cœur de l’intrigue de ce nouveau volet. Quant aux protagonistes, les fans retrouveront le journaliste enquêteur Mikael Blomkvist et la hackeuse sombre et violente Lisbeth Salander et feront la connaissance de petits nouveaux. Pour ce qui est d’en savoir plus sur l’intrigue, difficile d’obtenir des infos précisent.

 

Une intrigue gardée secrète

Seul l’auteur David Lagercrantz a laissé entendre qu’"Avant, les piratages les plus importants étaient fait par des hors-la-loi, maintenant c'est l'État et les services de renseignement. Nous vivons dans un monde où on a besoin de Lisbeth Salander plus que jamais". Les conspirationnistes vont s’en donner à cœur joie

 

Millénium 4. Ce qui ne me tue pas, de David Lagercrantz, éd. Actes Sud/Actes noirs, 23 €.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles