Les petits-enfants en vacances, une corvée pour les grands-parents ?

65% des Français pensent que c'est un soulagement pour les papys et mamies de voir repartir les petits-enfants à la fin des vacances.[Jean-Pierre Muller / AFP/Archives]

Un quart des Français ayant un enfant de moins de 18 ans estime que c'est "une corvée" pour les grands-parents de prendre leurs petits-enfants en vacances, selon un sondageOpinionWay pour Belambra publié mercredi. 

 

83% des Français pensent que les grands-parents apprécient de partir en vacances avec leurs petits-enfants et 92% que c'est une bonne chose car cela fortifie le lien familial, selon ce sondage réalisé les 14 et 15 janvier auprès d'un échantillon représentatif de la population adulte.

"Cette parenthèse permet de nouer des liens intergénérationnels privilégiés et complices et offre aux enfants un réel espace de liberté", commente le sociologue Ronan Chastellier pour OpinionWay/Belambra.

 

Vivement la fin des vacances ?

Mais 62% des Français estiment que les parents exagèrent en confiant dès qu'ils le peuvent leurs enfants aux grands-parents et 65% pensent que c'est un soulagement pour les papys et mamies de voir repartir les petits-enfants à la fin des vacances.

Les deux-tiers (67%) des plus de 65 ans pensent d'ailleurs qu'il vaudrait parfois mieux "les avoir en photos" que de les prendre en vacances, selon ce sondage.

 

Ne pas devenir des baby-sitters obligés

65% des Français interrogés estiment que l'agitation et le bruit causés par les petits-enfants sont contraignants pour les grands-parents, 45% la surveillance, 29% la difficulté à faire participer les petits-enfants à ses propres activités (expositions, musées...) et 15% le manque de temps pour soi.

"Pour que la cohabitation fonctionne, il est important que les grands-parents restent dans leur rôle et ne deviennent pas des +baby-sitters obligés+", commente Ronan Chastellier.

En vacances ensemble, les grands-parents comme les petits-enfants doivent avoir "des moments de respiration" pour s'adonner à leurs activités propres et pouvoir s'épanouir, juge-t-il.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles