Ecotrail de Paris : une véritable course nature

Ouvert à tous, l'Ecotrail de Paris associe la capitale et sa proche banlieue.[Anthony Chaumontel / Ecotrail de Paris]

La 8ème édition de l'Ecotrail de Paris qui se tient du 20 au 22 mars attend quelques 12 000 participants.

C’est en 2008 que l’EcoTrail de Paris a vu le jour, suscitant au passage quel­ques interrogations dans le microcosme du trail. «Contrairement à ce que beaucoup ont cru au départ, nous n’avons pas inventé de concept de course, nous organisons juste des trails dans un environnement urbain auquel personne ne songeait. C’est une erreur que beaucoup ont désormais compris», souligne Hervé Pardailhé-Galabrun, l’un des membres fondateurs et directeur de la course.

Car depuis sa première édition, l’EcoTrail a gagné ses lettres de noblesse. Justement grâce à l’idée d’associer Paris et sa proche banlieue (de Saint-Quentin-en-Yvelines à Versailles en passant par Meudon et Saint-Cloud) à une véritable course nature ouverte à tous et mettant en valeur le milieu naturel et culturel des sites traversés.

Une épreuve très nature

Logiquement, cette épreuve a également une connotation environnementale. «Nous souhaitions mettre en avant les spécificités de la course nature, nous avons donc mécaniquement associé à l’événement un positionnement écoresponsable qui incite les participants dès l’inscription à respecter leur environnement», précise Hervé Pardailhé-Galabrun.

Une fois le décor planté, il a fallu ensuite attirer les acteurs. En créant l’événement, le comité organisateur l’a tout de suite pensé pour le plus grand nombre. Au départ, le projet s’orientait vers un trail long de 80 km, ce qui n’existait pas.

Mais l’idée a ensuite germé de ne pas s’enfermer dans un événement qui ne s’adresse qu’à des trailers aguerris. Le 18 km Twin Santé s’est donc tout naturellement invité dès la première édition pour faire découvrir cette pratique sans trop effrayer les novices des sentiers.

Nouveaux formats

Depuis, d’autres formats plus ou moins longs ont vu le jour pour que le coureur ait la possibilité d’atteindre progressivement ses limites. Le 50 km attire les adeptes des formats moyennement longs en attendant de se frotter aux 80 km. Le 30 km attire plus des deux tiers des coureurs provenant de courses sur route et qui trouvent ici de quoi goûter aux plaisirs du trail.

Enfin, les marches nordiques et les randonnées permettent aux débutants ou sportifs peu expérimentés de participer à leur première épreuve en pleine nature. Avec 12 000 participants inscrits cette année, la 8e édition de l’EcoTrail de Paris a battu tous les records. Cela démontre que cette épreuve a encore de beaux jours devant elle.

EcoTrail de Paris, du 20 au 22 mars.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles