Le bio inspire le street-art à Paris

Les créations de Kashink et de Stew sont visibles sur les rideaux de fer de dix magasins. Les créations de Kashink et de Stew sont visibles sur les rideaux de fer de dix magasins. [Barnaby Coote]

Des œuvres pour promouvoir un certain art de vivre. C’est dans cette optique que l’enseigne de produits bio Naturalia a donné carte blanche à deux street artistes qui ont réalisé des graffitis sur les rideaux de fer de dix magasins franciliens.

 
Situés principalement dans le centre et l’est de Paris, ainsi qu’à Clichy (92) et à Saint-Maur-des-Fossés (94), ces boutiques arborent les oiseaux finement dessinés de Stew et les personnages surréalistes très colorés de Kashink, tous produits avec de la peinture écologique sans solvant.
 
Les curieux ont déjà pu voir leurs travaux dans la capitale, notamment à la Tour Paris 13 (Stew), ouverte au public en octobre 2013 avant sa démolition. Les œuvres sont visibles lorsque les rideaux de fer sont baissés. La démarche est destinée à faire des magasins des "territoires d’expression" et de "célébrer le bio urbain", selon Naturalia.
 

Vous aimerez aussi

Le street-art s?invite dans les égouts de Paris
Culture Le street-art s'invite dans les égouts de Paris
Le street art fait son entrée dans les bureaux parisiens
Paris Le street art fait son entrée dans les bureaux parisiens
Etats-Unis Un pénis géant fait scandale à New York

Ailleurs sur le web

Derniers articles