Quel goût aura le Beaujolais Nouveau cette année ?

Les spécialistes annoncent des vins aux arômes de fruits et avec beaucoup de générosité. [JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP]

Rendez-vous le 19 novembre. Comme le veut la tradition, le troisième jeudi du mois sera celui de l’arrivée du Beaujolais Nouveau.

Pour ce millésime 2015, les amateurs seront ravis. Le Beaujolais Nouveau promet d’être de bonne facture. En effet, les conditions météo du printemps, les fortes chaleurs et l’important ensoleillement de cet été, conjuguées à de petites pluies fin août, ont permis aux raisins de terminer leur maturation dans d’excellentes conditions.

Les spécialistes annoncent donc une cuvée « exceptionnelle » avec des vins en bouche proposant des arômes de fruits et beaucoup de générosité. En revanche, la sécheresse des premiers mois de l’année va entrainer une baisse de 20% des volumes sur tout le Beaujolais. Pour mémoire, en 2014, 28 millions de bouteilles de Beaujolais Nouveau, soit près du tiers de la production totale du vignoble, avaient été mises sur le marché.

Un vin à servir frais

A table, ce vin de primeur dont la commercialisation est autorisée immédiatement après la vinification se marie très bien avec de la charcuterie, de préférence lyonnaise. Il est recommandé de le servir à une température comprise entre 10°C et 11°C.

Cette année, 700.000 euros vont être dépensés pour promouvoir le Beaujolais Nouveau, deux fois plus que l’an dernier. Le message ne se déclinera plus sur un thème festif mais mettra en avant les producteurs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles