Suspendu à cause d’une large victoire

Ballon de volley [Alberto Pizzoli / AFP]

Le respect de l’adversaire est parfois plus important que la victoire elle-même. Aux Etats-Unis, un entraîneur de basket-ball en a fait l’expérience.

 

Michael Anderson, coach de l’équipe féminine de l’Arroyo Valley High School (Californie), a ainsi été récemment suspendu pendant deux matchs après que son équipe a littéralement laminé celle de Bloomington Highschool, sur le score de 161 à 2.

Un comportement contraire à la "mercy rule", tradition nord-américaine (surtout dans les compétitions scolaires) qui veut que l’on arrête de jouer à fond lorsque la victoire est acquise.

Pourtant, Michael Anderson assure ne pas avoir voulu humilier ses adversaires. "Je n’ai pas fait jouer une seule de mes titulaires en deuxième mi-temps, mais je ne pouvais pas prévoir qu’ils seraient si nuls en face", a-t-il déclaré pour se défendre.

Un avis que ne partage pas Dale Chung, l’entraîneur de Bloomington. "Les gens ne doivent pas être désolés pour mon équipe, mais pour la sienne, qui n’apprend pas le jeu de la bonne façon", s’est-il ainsi justifié.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles