Les paréidolies : ces mystérieux visages inscrits dans la nature

A la différence des illusions d’optiques qui répondent à de lois universelles, chacun peut voir dans une paréidolie une chose différente. [CC / Erwan Mirabeau]

Le cerveau humain a ses petites manies. Il structure en permanence son environnement quitte à transformer des informations visuelles de la rétine…  en objets ou visages connus. C'est le principe d'une paréidolie.

 

Un rocher qui ressemble au profil d'un indien, un sac qui sourit, un nuage en forme de chien… ce que nos yeux devinent parfois dans la nature sont des paréidolies. Une espèce d'illusion d'optique qui consiste pour le cerveau à associer un stimulus visuel informe et ambigu en un élément clair et identifiable. Le plus souvent un visage ou un animal.

A la différence des illusions d’optiques qui répondent à de lois universelles, chacun peut voir dans une paréidolie une chose différente. Car les paréidolies jouent sur la perception humaine. C'est à dire sur l'histoire, les dispositions et la culture de chacun. Et ainsi l'homme devine plus qu’il ne voit.

Un exemple récent illustre parfaitement la façon dont le cerveau peut se jouer des hommes. Il s'agit de la publication d'une photo prise sur Mars par le robot Curiosity sur laquelle certains voient volontiers l'ombre d'un homme. Une hypothèse improbable à laquelle la plupart des cerveaux semblent vouloir donner effectivement corps.

Découvrez 25 paréidolies fascinantes dans ce diaporama.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles