Culotte indésirable : elle lui griffe les bourses, il l'assomme

Tout est parti d'un désaccord sur une culotte. [CC / Modernista]

Une femme de 61 ans a été retrouvée gisant dans une flaque de sang à son domicile de Trèbes (Aude). Plus de peur que de mal pour ce fait divers issu d'une improbable histoire de culotte.

 

C'est sans doute une des affaires les plus surréalistes que les pompiers de Trèves ont eu à traiter au cours des dernières années. Mercredi soir, ils sont en effet appelés pour intervenir au domicile d'un couple et prendre en charge la femme qui était blessée et saignait du crâne en abondance. 

Le mari, qui avait lui-même prévenu les secours, a reconnu être à l'origine de ces lésions. Et si sa femme - qui n'était blessée que légèrement en dépit du volume de sang répandu - n'a pas souhaité porter plainte, il a cependant été placé en garde à vue.

 

Enchaînement des faits

Difficile dans le cas présent de parler d'une "banale" dispute. Car le scénario reconstitué par la gendarmerie est particulièrement inattendu. Sur fond d'alcoolisation excessive, tout est parti d'une culotte que l'épouse portait dans son lit.

Ayant refusé de la retirer malgré les sommations de son mari, ce dernier la lui aurait arrachée de force. En guise de représailles, elle se serait alors emparée des testicules de son époux et les aurait griffées avec force. Fou de rage, l'homme l'aurait littéralement assommée.

 

Sanction

Les conséquences de cette altercation n'ayant pas été tragiques, et en l'absence de tout dépôt de plainte, la justice a infligé un rappel à la loi au mari violent, assorti d'une obligation de soins pour sortir de la dépendance alcoolique, rapporte La Dépêche.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles