Indonésie : une ville entière droguée par la police

Les habitants d'une ville indonésienne se sont retrouvés sous les effets du cannabis à leur insu. [PABLO PORCIUNCULA / AFP]

Une partie des habitants d'une ville d'Indonésie s'est retrouvée droguée à sont insu. La police locale qui tentait de brûler trois tonnes de cannabis pour les détruire n'avait pas imaginé que la fumée dégagée allait avoir d'insolites conséquences.

 

Début mars, la ville de Tangerang en Indonésie s'est retrouvée sous les effets du cannabis à son insu rapporte le Daily Mail. La police locale, qui venait de réaliser une saisie de 3,3 tonnes de cannabis, avait décidé de brûler le butin.

Mais les policiers, qui étaient équipés de masques, n'avaient pas prévu que la fumée se répande dans l'ensemble de la ville. Une bonne partie des 1,5 million d'habitants s'est sont donc retrouvée sous l'effet de la drogue, effets secondaires y compris.

 

Etourdissements et maux de tête

Un journaliste présent sur les lieux a confié au quotidien britannique avoir dû s'asseoir et boire une tasse de thé pour lutter contre les étourdissements. Un habitant a quant à lui déclaré avoir souffert de maux de tête parce qu'il n'était pas équipé d'un masque au moment des faits.

Outre le cannabis saisi, les policiers ont détruit plus de 2.500 comprimés d'ecstasy et 2kg de méthamphétamine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles