Le pape l'appelle, il lui raccroche au nez

Ne croyant pas avoir le pape au bout du fil, il lui raccroche au nez à deux reprises[AFP/Archives]

A deux reprises, le pape François a tenté d'avoir au téléphone un malade italien pour le réconforter dans cette épreuve. En vain, puisque croyant à une plaisanterie, le patient a raccroché au nez du souverain pontif.

 

C'est une habite prise par le pape. Appeler des personnes dans l'épreuve afin de les écouter et les aider à affronter les souffrances qu'inflige parfois la vie. Lundi, François a ainsi téléphoné à Franco Rabuffi, un Italien malade.

Mais le pape a du s'armer de patience pour finalement entrer en communication avec le malade. En effet, lors des deux premiers appels, croyant une blague, l'Italien a raccroché au nez du pontife argentin. Ce n'est qu'au troisième appel de ce dernier qu'il finit par écouter le pape.

Même si cette confusion a amusé le pape, Franco Rabuffi s'est rendu mercredi à l'audience générale au Vatican pour lui présenter en personne ses excuses, selon l'Osservatore Romano qui rapporte les faits ce jeudi. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles