Il pédale 2 500 km dans le mauvais sens

Cycliste en Chine Le cycliste a été arrêté à Wuhu, d'où il faut 23 heures et 18 minutes de bus pour rejoindre Qiqihar.[SUPERSTOCK/SIPA]

Tous les chemins mènent peut-être à Rome, mais apparemment pas à ­Qiqihar, une ville du nord de la Chine.

Souhaitant rentrer dans sa province ­natale pour le nouvel an chinois, et faute d’argent pour voyager autrement, un homme a décidé de parcourir à vélo le trajet le séparant de sa famille. Soit plus de deux mille kilomètres.

Arrêté sur l'autoroute

Parti en ­décembre, il a pédalé nuit et jour pendant un mois, se reposant brièvement dans des cybercafés. Mais il y a quelques jours, 2.449 kilomètres après son départ, le ­cycliste a été arrêté par la police, en train de rouler sur une autoroute, interdite aux vélos.

A lire aussi : Paris : le nouvel an chinois fêté dans les rues de la capitale

Pour se justifier, l’homme a expliqué son projet aux membres des forces de l’ordre, leur précisant qu’il ne se trouvait plus qu’à une semaine de son but. Interloqués, ceux-ci l’ont alors informé qu’il faisait fausse route, se trouvant à l’opposé de sa destination. 

Touchés par la mésaventure de l’homme, les policiers ont décidé de lui offrir un billet de bus. Une générosité qui a finalement permis au cycliste d’arriver à temps pour fêter l’année du coq avec ses proches.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles