Etats-Unis : une élection va se jouer à pile ou face

Deux candidats d'un village américain ont obtenu le même nombre de voix. [DR]

Ils n'ont pas réussi à se départager dans les urnes, c'est donc Dame Fortune qui s'en chargera.

Lors de l'élection municipale de Colp, un village de l'Illinois (Etats-Unis) qui a eu lieu la semaine dernière, Tammy O’Daniell-Howell et Bryan Riekena, les deux candidats, ont chacun obtenu onze votes en leur faveur (sur les 29 bulletins exprimés). Le vainqueur va donc être désigné par un pile ou face.

Comme le prévoit la loi en vigueur dans cet état, les deux prétendants ont ainsi rendez-vous le jeudi 20 avril dans le bureau d'un notaire, où le tirage décisif sera réalisé. Tammy O’Daniell-Howell, qui a toujours vécu à Colp, s'est présentée pour honorer la mémoire de son père décédé, un ancien maire de la commune. De son côté, Bryan Riekena, qui se décrit lui-même comme un «geek», ne s'y est installé que récemment. Mais il estime que le village «a besoin d'améliorer ses infrastructures, comme par exemple avec l'installation de panneaux solaires».

Le pile ou face est une pratique régulièrement employée lors des élections en Amérique du Nord. En 2016, lors de la primaire démocrate, Hillary Clinton et Bernie Sanders avaient notamment été départagés de cette manière dans certains bureaux de vote de l'Iowa. Dans le Nevada, c'est même grâce à un tirage de carte (suivant la plus forte valeure affichée dessus) qu'un cocus avait rendu son verdict.

Encore plus incroyable, en 2015, un siège à la chambre des représentants du Mississippi avait été octroyé après... un tirage à la courte paille. Le démocrate Bo Eaton avait alors eu la chance de tirer une paille plus longue que celle du républicain Mark Tullos.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles