Recevable, l'offre de Paris-Normandie examinée le 20 juillet

Photo prise le 21 février 2012 au Petit-Quevilly de la une du journal "Paris-Normandie"[AFP/Archives]

Le tribunal de commerce du Havre a estimé recevable l'offre de reprise du quotidien Paris-Normandie, en redressement judiciaire depuis février, qui sera examinée le 20 juillet, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

La seule offre de reprise du quotidien a été déposée fin juin par Xavier Ellie et Denis Huertas, anciens directeurs respectifs du Progrès de Lyon et du Dauphiné Libéré qui ont maintenu leur offre après l'avoir suspendue à la mi-juin.

"On est relativement confiant, l'offre devrait passer", a indiqué à l'AFP Benoît Marin-Curtoud, représentant SNJ du personnel.

L'offre supprime 85 postes sur 352, a confirmé le syndicaliste.

La Société normande de presse d'édition et d'impression (SNPEI), une filiale du Groupe Hersant Media (GHM) qui édite les titres normands (Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp), a déposé son bilan le 29 février et a été placée en redressement judiciaire.

Elle a été victime de la chute de ses recettes publicitaires et de ses ventes tombées à 76.000 exemplaires par jour en 2011, soit - 26% en cinq ans, selon l'OJD.

Vous aimerez aussi

Politique CSG : Édouard Philippe promet un geste fiscal pour 300 000 retraités
Social Un plan santé très attendu par les professionnels du secteur
Social Plan santé : environ 400 millions d'euros supplémentaires pour l'Assurance maladie en 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles