Presstalis s'engage à améliorer la concurrence

Photographie prise le 3 juillet 2012 à Paris, du siège social de Presstalis (ex-Nouvelles messageries de la presse parisienne).[AFP/Archives]

Le distributeur de presse Presstalis s'est engagé à favoriser une meilleure concurrence dans le secteur, a annoncé jeudi l'Autorité de la concurrence.

Au terme d'une procédure négociée avec le gendarme de la concurrence, l'ex-NMPP (nouvelles messageries de la presse parisienne) a notamment promis de clarifier ses relations commerciales avec les dépositaires de presse.

Considérant que ces engagements "répondent à ses préoccupations de concurrence", l'Autorité de la concurrence les a rendu obligatoires et a décidé de clore la procédure.

Elle avait été saisie par le Syndicat national des dépositaires de presse, qui dénonçait certaines clauses contractuelles liant Presstalis et des dépositaires de presse indépendants ainsi que des règles de fonctionnement susceptibles selon lui de constituer des abus de position dominante.

Presstalis s'engage désormais à ne pas résilier de contrat avec les dépositaires de presse assurant directement la distribution de publications d'un éditeur (c'est-à-dire sans passer par les messageries), dès lors que cette distribution directe ne compromet pas la bonne exécution de la distribution. Les messageries promettent également de ne pas résilier de contrat de dépositaire sans respecter un préavis de trois mois, sauf en cas de faute grave.

L'ex-NMPP s'engage par ailleurs à informer les dépositaires qui ont conclu ou qui concluront avec elle un contrat des engagements pris.

Vous aimerez aussi

Etats-Unis Dans sa dernière tribune, Khashoggi parlait de la liberté de la presse
Hommage Mort de Charles Aznavour : la presse française salue la mémoire du «grand Charles»
Gérard Collomb (C), le 24 septembre 2018 à l'Elysée [Philippe LOPEZ / AFP]
Politique De nouvelles critiques de Collomb sur Macron fuitent dans la presse

Ailleurs sur le web

Derniers articles