RFI/France 24 : les syndicats au ministère de la Communication

Photo de l'entrée des locaux de la chaîne de télévision France 24, à Issy-les-Moulineaux, dans le sud-ouest de Paris[AFP/Archives]

Les syndicats de RFI et France 24 ont été reçus ce jeudi par les représentants des ministères de la Communication et des Affaires étrangères, qui devaient leur dévoiler la position du gouvernement sur la fusion des deux entités, a-t-on appris de sources syndicales.

Interrogés par l'AFP, le ministère de la Communication et le Quai d'Orsay n'ont pas commenté cette information.

Les représentants syndicaux du SNJ et de la CGT de France 24 et RFI n'ont pas donné à l'AFP les détails de la rencontre, souhaitant en réserver la primeur aux salariés. Ils ont toutefois fait part de leur "insatisfaction".

Un conseil d'administration a été convoqué ce jeudi à 15H00 au siège de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), la holding qui coiffe notamment RFI et France 24, à Issy-Les-Moulineaux.

L'ordre du jour de ce CA est la présentation du rapport de Jean-Paul Cluzel, sollicité par le gouvernement pour évaluer la fusion entre RFI, sa filiale arabophone MCD et la chaîne d'information en continu France 24.

Selon la presse, les quatre représentants de l'Etat au sein du CA pourraient profiter de ce conseil d'administration pour pousser vers la porte Alain de Pouzilhac, PDG de l'AEF.

Ce dernier, appelé par Nicolas Sarkozy en 2008 pour piloter la fusion de RFI et France 24 au sein de l'AEF, souhaite fusionner les rédactions, une option à laquelle s'opposent le nouveau gouvernement et les syndicats.

La ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti a déclaré mercredi devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale que la fusion des rédactions n'était "pas du tout une bonne chose" et "pas envisageable".

Vous aimerez aussi

Grève Fusion : grève des joueurs du Stade Français
Le capitaine Pascal Papé et ses coéquipiers pourraient boycotter le prochain match de championnat.
Rugby Fusion : les joueurs du Stade Français prêts à faire grève ?
La nouvelle entité aura pour vocation à s'inscrire dans la durée pour bâtir une vraie référence.
Rugby Le Stade Français et le Racing 92 vont fusionner dès la saison prochaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles