Courrier International se renouvelle

L'éqiupe de Courrier international le 19 septembre 2012 dans ses locaux parisiens [Eric Feferberg / AFP] L'éqiupe de Courrier international le 19 septembre 2012 dans ses locaux parisiens [Eric Feferberg / AFP]

L'hebdomadaire français Courrier International, concept unique traitant l'actualité mondiale à travers le prisme de la presse étrangère, rénove sa formule papier et web, affirmant son "regard décentré" pour "décrypter les signaux faibles de la planète".

En kiosque le 4 octobre, le nouveau "Courrier" sera habillé d'un nouveau logo, d'une nouvelle "Une" et d'une maquette totalement refondue, adaptée au nouveau découpage des séquences et de ses rubriques, a expliqué mardi Eric Chol, le directeur de la rédaction.

"Courrier traite l'actualité internationale en se mettant un pas de côté, avec un regard décentré, une vision d'ailleurs pour regarder le monde, mais aussi la France", a-t-il dit.

"Il s'agit aussi de prendre le large par rapport aux éternelles couvertures des magazines sur l'immobilier, le mal de dos, le classement des hôpitaux ou le vrai pouvoir des francs-maçons", selon Eric Chol.

"Avec notre rédaction de 70 journalistes et une trentaine de +vigies+ à travers le monde, nous pouvons recueillir les +signaux faibles+ de la planète et les décrypter en décelant ainsi de nouvelles tendances, a-t-il souligné.

La nouvelle maquette a été conçue sous la houlette du directeur artistique Javier Errea (La Nacion, Libération et bientôt Les Echos...).

Courrier International est désormais découpé en cinq séquences: "Sept Jours", qui traite de l'actualité chaude, "D'un continent à l'autre" présentant un "best-of" de la presse internationale, le dossier de la semaine, "Transversales" (économie, médias, technologies...) et "365°", qui traitera notamment de tendances, a détaillé Eric Chol.

1.500 journaux de 200 pays décortiqués

Chaque semaine Courrier épluche et décortique quelques 1.500 journaux ou médias de 200 pays. "30 à 50 sources sont ainsi utilisées dans chaque numéro de l'hebdomadaire", selon le directeur de sa rédaction, forte d'une vingtaine de traducteurs pouvant traiter une quarantaine de langues.

Parmi les nouvelles rubriques, "Plein écran" sera dédié à l'image et "Signaux", alliera infographie et journalisme de données (data journalism).

"Le regard d'un pays sur un autre à travers sa presse" est la mission forte que s'est assigné Courrier, a encore dit Eric Chol. "On aura dans le prochain numéro un long reportage sur une université de Corée du Nord vue par des étudiants chinois publié par un journal de Shanghai, c'est complètement autre chose que ce qu'aurait rapporté un oeil occidental sur ce sujet !", a-t-il fait valoir.

Courrier International, dont la dernière formule remontait à septembre 2010, est sorti pour la première fois en novembre 1990, avec à l'époque parmi ses actionnaires un certain Pierre Bergé, aujourd'hui président du Conseil de surveillance du groupe le Monde, propriétaire de Courrier après l'avoir racheté à Vivendi.

Vendu à 40.000 exemplaire lors de sa création, l'hebdomadaire est aujourd'hui diffusé en moyenne à près de 196.000 exemplaires par semaine.

Son concept est sans équivalent à travers le monde, selon ses dirigeants. Il a en revanche été décliné dans différents pays en commençant par le Japon et le Portugal en 2005, puis en 2009 en Belgique, en 2011 au Pays Bas et en 2012 en Allemagne, sous forme de partenariat, de franchise ou de co-édition.

Vous aimerez aussi

Un policier algérien saisit un manifestation lors d'un rassemblement de journalistes contre la "censure", le 28 février 2019 à Alger [RYAD KRAMDI / AFP]
Liberté de la presse Algérie : des journalistes arrêtés lors d'un rassemblement contre la censure
Tarn : les soutiens au journal l'Humanité se mobilisent
Presse Tarn : les soutiens au journal l'Humanité se mobilisent
Presse Mexique : un journaliste tué par balle

Ailleurs sur le web

Derniers articles