News of the World : le procès des écoutes en septembre 2013

La dernière édition du tabloïde britannique News of the World à Londres le 10 juillet 2011 [Carl Court / AFP/Archives] La dernière édition du tabloïde britannique News of the World à Londres le 10 juillet 2011 [Carl Court / AFP/Archives]

Un juge londonien a fixé mercredi au 9 septembre 2013 la date du procès dans l'affaire des écoutes téléphoniques pratiquées par le défunt tabloïde News of the World (NotW) de Rupert Murdoch.

La décision a été prise après la comparution de plusieurs personnes inculpées dans le cadre de ce retentissant scandale, parmi lesquelles l'ancienne "reine des tabloïdes" Rebekah Brooks et un ex-conseiller du Premier ministre David Cameron, Andy Coulson, au cours d'une audience préliminaire.

Une nouvelle audience préliminaire est prévue les 12 et 13 décembre, a également décidé le juge Adrian Fulford.

L'affaire des écoutes englobe deux volets judiciaires, l'un lié au piratage des messageries téléphoniques de centaines de victimes, tandis que l'autre concerne des accusations d'entrave au travail des enquêteurs.

Rebekah Brooks et Andy Coulson sont tous deux d'anciens rédacteurs en chef du NotW, tabloïde accusé d'avoir piraté les téléphones de célébrités et de personnes au coeur de l'actualité pour décrocher des scoops, avant de devoir fermer en juillet 2011, emporté par le scandale.

Tous deux âgés de 44 ans, ils sont inculpés pour ces écoutes illégales. Quatre autres ex-employés du NotW ont également comparu pour le même chef d'inculpation.

Rebekah Brooks est par ailleurs inculpée pour "entrave au cours de la justice", accusée d'avoir tenté de dissimuler des preuves à la police qui enquêtait sur l'affaire des écoutes.

Sont poursuivis sous le même chef d'inculpation son mari Charlie Brooks, 49 ans, son assistante Cheryl Carter, son chauffeur Paul Edwards, et deux autres personnes.

Tous sont en liberté sous caution.

Vous aimerez aussi

Médias Pour Yann Moix, Michael Jackson ne pouvait pas être pédophile car il était lui-même «un enfant»
Médias Les médias s’engagent contre le harcèlement et les agissements sexistes
Plus de 900 journalistes ont signé une tribune dans Le Monde jeudi pour dénoncer le "sexisme systémique qui ronge la profession" [LOIC VENANCE / AFP/Archives]
Médias Plus de 900 journalistes dénoncent une profession rongée par un «sexisme systémique»

Ailleurs sur le web

Derniers articles