Sondage : les femmes et le porno

Près d'une femme sur cinq affirme visionner régulièrement ou occasionnellement des films à caractère pornographique Près d'une femme sur cinq affirme visionner régulièrement ou occasionnellement des films à caractère pornographique[GABRIEL BOUYS / AFP]

18% des femmes déclarent regarder régulièrement ou occasionnellement un film classé X selon une étude IFOP pour Marc Dorcel publiée vendredi.

Ce sondage, réalisé à l'occasion de la mise en ligne de "Dorcelle", un site pornographique destiné aux femmes (interdit aux mineurs), a été réalisé auprès de 579 femmes sous couvert d'anonymat (échantillon total de 1101 personnes).

Dans une étude comparable réalisée en 2009, 29% des femmes interrogées confessaient une consommation régulière ou occasionnelle de X. Cette pratique accuse donc une diminution de 11% en deux ans.

Si près d'une femme sur cinq affirme priser le genre, la consommation féminine demeure éloignée des statistiques masculines. 63% des messieurs concèdent en effet s'adonner régulièrement ou occasionnellement au visionnage de film . Au total, 82% des femmes déclarent avoir vu au moins une fois un film X ou un extrait (elles étaient 83% en 2009)

Les femmes qui regardent des films X sont plutôt jeunes (17% ont moins de 25 ans). 37% d'entre elles n'ont pas encore eu d'expérience sexuelle, et 9% sont homosexuelles ou bisexuelles.

Ces dames pointent trois défauts majeurs dans la production pornographique actuelle : le manque de professionnalisme, l'omniprésence des fantasmes masculins et des pratiques irréalistes.

61% des femmes, enfin, estiment que "les films X sont très dégradants pour l'image de la femme". Elles privilégient en revanche le réalisme, le scénario et l'aspect naturel et la beauté des acteurs.

Voir la vidéo de présentation de l'étude

 

Et aussi sur DirectMatin.fr

Le porno, c'est mieux au bureau

Vidéos : Katsuni, du porno à la pub

À suivre aussi

Société Pourquoi l’affaire du petit Grégory nous fascine tant ?
Faits divers Marseille : des dealers offrent 50 euros aux habi­tants d'un immeuble en échange de leur silence
Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire concernant l'usage fait par Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles.
Politique Frais d'ambassadrice des pôles : Ségolène Royal visée par une enquête préliminaire

Ailleurs sur le web

Derniers articles