Aung San Suu Kyi à l’honneur sur France 2

Aung San Suu Kyi. Aung San Suu Kyi.[AFP]

On se prend à penser à Gandhi, Sakharov, Mandela», rapporte la journaliste Manon Loizeau à propos d’Aung San Suu Kyi qu’elle a rencontrée pour son film Aung San Suu Kyi, un rêve birman réalisé pour France 2 en 2012.

Après des mois d’attente et d’incertitudes, la reporter a enfin réussi à approcher celle que les Birmans appellent «Mère Suu».

 Figure de résistance du peuple birman emprisonnée en 1988 par la junte militaire, puis assignée à résidence pendant 15 ans, la «Dame de Rangoon» devient prix Nobel de la paix en 1991 et bénéficie, tout au long de son isolement, d’une ferveur nationale et ­internationale.

Avec l’assouplissement partiel de la dictature, elle est libérée en 2010 et accède, en tant que députée de la LND (Ligue nationale pour la démocratie) au Parlement birman en 2012. Manon Loizeau s’intéresse ici aux deux ans qui ont suivi la libération d’Aung San Suu Kyi.

Entre témoignages d’anciens prisonniers politiques (aujourd’hui souvent devenus députés), entretien poignant avec Aung San Suu Kyi et immersions cocasses dans la cohue de journalistes venus assister à la campagne électorale, la journaliste raconte avec sa caméra et ses mots la (re)naissance de toute une nation.

 

> Aung San Suu Kyi, un rêve birman, France 2, 22h40.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr :

Aung San Suu Kyi réélue présidente du principal parti d'opposition

Obama s'entretient avec la chef de l'opposition Aung San Suu Kyi

À suivre aussi

Télévision «Main basse sur l’eau» : un documentaire d’Arte alerte sur les dangers de la ruée vers «l'or bleu»
Télévision «McMillions» : HBO dévoile le teaser officiel de sa série documentaire sur l'arnaque du jeu Monopoly McDonald's
Télévision L'équipage d'Energy Explorer dévoile son incroyable odyssée

Ailleurs sur le web

Derniers articles