M6 ne veut plus se développer dans la VOD par abonnement

Le logo de M6 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives] Le logo de M6 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]

Le marché de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) n'est pas "un objectif majeur de développement pour M6", a annoncé mardi son président du directoire Nicolas de Tavernost, qui en janvier s'était pourtant dit ouvert à un partenariat avec TF1.

La SVOD consiste en un accès illimité à un catalogue de films, séries et documentaires, moyennant un forfait mensuel. M6 propose déjà un service de SVOD, mais seulement pour les séries. TF1 n'en a pas.

"La SVOD n'est pas un objectif majeur de développement pour M6", souligné Nicolas de Tavernost lors d'un déjeuner avec l'Association des journalistes médias.

"C'est un marché qui me paraît extrêmement difficile", a-t-il relevé, laissant le soin aux "grands acteurs plus forts" que M6 de se développer sur ce marché.

En janvier, M. de Tavernost s'était montré ouvert à un partenariat avec TF1 pour lancer une offre SVOD, expliquant que "c'est la taille de l'offre qui fait son succès". Mardi, M. de Tavernost a dit que les négociations avec TF1 n'ont finalement jamais eu lieu.

Très développée aux Etats-Unis via des groupes comme Netflix ou Amazon, la SVOD est encore peu répandue en France.

À suivre aussi

La ministre française de la Défense, Florence Parly, quitte le palais présidentiel de l'Elysée après avoir assisté à la dernière réunion hebdomadaire du gouvernement avant la prise de congés du gouvernement, le 24 juillet 2019 à Paris. [ludovic MARIN / AFP]
Défense Paris dévoile sa nouvelle stratégie spatiale militaire
Bon à savoir Pourquoi dit-on «mener en bateau» ?
Police Quelle stratégie de maintien de l'ordre pour demain ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles