Affaire de famille

Jean-Marc Morandini, journaliste et animateur TV.[THOMAS VOLAIRE ]

C’est un fait de société qui est en train de se transformer en affaire de famille.

Hier matin, Frigide Barjot, la porte-parole du mouvement contre le mariage pour tous a littéralement craqué en direct sur D8, dans l’émission de Laurence Ferrari. A bout de force et de nerfs, elle s’est mise à pleurer en demandant «qu’on la laisse parler» et répétant «je n’en peux plus, on ne me laisse pas m’expliquer». Il faut dire que toutes les journalistes étaient clairement contre la porte-parole et démontaient systématiquement chacun de ses arguments.

Quelques heures plus tôt, c’est le propre beau-frère de Frigide, le journaliste Karl Zéro qui montait au créneau : «Frigide Barjot est manipulée par en dessous, par tous ceux qui veulent en finir une bonne fois pour toutes avec la République», a-t-il ajouté. Soulignant la présence affirmée de groupuscules d’extrême droite aux dernières manifestations, Karl Zéro estime que «c’est devenu politique, ça tourne à l’extrême droite, je dis au secours, arrêtez tout, ça n’a plus de sens !»

Elle-même lui répondait un peu plus tard, s’étonnant de cette déclaration dans la presse, «alors que Karl a mon numéro et peut me téléphoner quand il veut».

Bref, tout ça est en train de se transformer en un mauvais numéro de Confessions intimes avec des noms d’oiseau que l’on s’attend à voir voler d’un instant à l’autre. Un débat aussi important méritait sans doute mieux…

 

Mariage pour tous : Basile de Koch répond à son frère

 

Vous aimerez aussi

Chronique de Jean-Marc Morandini Le calme avant la tempête
Chronique de Jean-Marc Morandini Où sont les femmes ?
Chronique de Jean-Marc Morandini Trois nouvelles chaînes en plus

Ailleurs sur le web

Derniers articles