Clip d'Indochine : le CSA s'auto-saisit

Le chanteur d'Indochine Nicola Sirkis au Stade de France, à Saint-Denis, le 26 juin 2010 [Miguel Medina / AFP/Archives] Le chanteur d'Indochine Nicola Sirkis au Stade de France, à Saint-Denis, le 26 juin 2010 [Miguel Medina / AFP/Archives]

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé mardi qu'il s'auto-saisissait pour toute diffusion par une chaîne de télévision "d'extraits violents" du clip choc du nouveau single du groupe français Indochine.

Le clip était visible sur internet et des extraits on été diffusés par quelques chaînes de télévision, dont Canal+ lundi soir, qui recevait le chanteur d'Indochine Nicola Sirkis.

"Le Conseil se saisit, dès à présent, de toute diffusion par une chaîne de télévision d'extraits violents de cette vidéo musique", stipule le communiqué de la haute autorité.

Réunis mardi en plénière, les membres du CSA ont "relevé, qu'en l'état de la législation, n'entraient dans leurs compétences que les diffusions sur les chaînes audiovisuelles et les services de médias audiovisuels à la demande".

Par ailleurs, le CSA n'avait pas décidé à ce stade si le clip serait interdit aux moins de 16 ans, voire aux moins de 18 ans.

 

College Boy : le clip d'Indochine qui fait scandale

Avant College Boy, Indochine avait déjà fait scandale

Le top 5 des clips anti-homophobie

À suivre aussi

littérature Une réédition en France de «Mein Kampf» en 2020
Exposition L’homme de Vitruve figurera bien parmi les œuvres exposées au Louvre
Politique Polémique sur le voile : Emmanuel Macron appelle à «ne pas stigmatiser» les concitoyens

Ailleurs sur le web

Derniers articles