Bientôt de la pub pour les films à la télévision ?

Christine Kelly, membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le 24 août 2009 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives] Christine Kelly, membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le 24 août 2009 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives]

Pour contrer une chute des recettes publicitaires, des chaînes de télévision souhaitent que la publicité pour les films de cinéma soit enfin autorisée: Christine Kelly, membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA), a rencontré samedi au Festival de Cannes différents acteurs du 7e art et de la TV.

"A la demande des chaînes, la crise économique amène le CSA à lancer une réflexion sur l'ouverture des secteurs publicitaires interdits pour le moment à la télévision. La publicité pour les films de cinéma est autorisée à la radio et sur les chaînes cinéma cryptées, mais pas sur les chaînes généralistes", a dit à l'AFP Christine Kelly, au cours d'un séjour marathon de 72h sur la Croisette.

"En France, depuis les débuts de la télévision, la publicité pour le cinéma a été interdite, dans l'idée de se prémunir de grandes campagnes financées par des films étrangers. Avec ce protectionnisme, la France se distingue en Europe. Elle a été plusieurs fois critiquée pour cela par la Commission européenne", a ajouté Mme Kelly. "La TNT, avec la multiplication des chaînes, change la donne, sans compter que MTV ou RTL9, basées à l'étranger, diffusent déjà des écrans publicitaires pour le cinéma".

Présidente du groupe de travail sur la publicité au sein du CSA, l'ancienne journaliste-star de LCI reconnaît qu'il y a "des pour et des contre", d'après ses premiers entretiens avec les acteurs de la télévision et du cinéma.

"Rien n'est décidé. Pour le moment, je veux entendre toutes les parties et tous les intervenants : chaînes, producteurs et distributeurs de films, réalisateurs... Un groupe de travail vient d'être créé sur ce sujet au CSA et des auditions se dérouleront en juin. A la fin de ce processus et de cette enquête de terrain, un avis sera rendu, tenant compte de l'ensemble des éléments recueillis. S'agissant d'une décision réglementaire, le gouvernement décidera au final", souligne Mme Kelly, rappelant que 200 films français sont produits chaque année.

L'ouverture de la publicité à la télévision pour le cinéma pourrait générer 10 millions d'euros de recettes nouvelles pour les chaînes généralistes, selon une enquête récente.

"En temps de crise, les chaînes en souffrance ont besoin urgemment de recettes supplémentaires. La télévision est le premier contributeur pour le financement du sport et du cinéma. La publicité pour les films pourrait être un juste retour des choses, d'autant que ces recettes nouvelles généreront de nouvelles aides pour le cinéma", a estimé Christine Kelly.

Vous aimerez aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles