Le quotidien Bild opte pour une formule semi-payante sur internet

Une édition papier du Bild, le 9 mars 2013 à Berlin [Odd Andersen / AFP/Archives] Une édition papier du Bild, le 9 mars 2013 à Berlin [Odd Andersen / AFP/Archives]

Le quotidien populaire allemand Bild, le plus lu d'Europe, va lancer prochainement une nouvelle version de son site internet Bild.de, qui inclura désormais des contenus payants, a annoncé mercredi le groupe Axel Springer qui l'édite.

"Nous allons présenter lundi notre nouveau modèle payant. Ce sera un modèle par abonnement. Des contenus gratuits et payants cohabiteront prochainement sur Bild.de", a déclaré à l'AFP un porte-parole d'Axel Springer.

Jusqu'à présent, la consultation du site de Bild, connu pour ses titres à sensation, était entièrement gratuite, sauf pour les utilisateurs de téléphones portables et de tablettes qui devaient payer pour accéder à certains contenus.

Selon le porte-parole, la formule retenue devrait être différente de celle du site du quotidien conservateur allemand Die Welt, également édité par Axel Springer, qui a lui choisi de n'offrir chaque mois qu'un nombre limité d'articles gratuits aux internautes.

"Si nous réussissons avec ce modèle, cela signifiera pour l'ensemble de la branche des journaux quotidiens qu'il y a aussi une chance de gagner de l'argent sur internet en dehors des revenus de la publicité", a ajouté Axel Springer.

Confrontés à une baisse continue des ventes de journaux papier ces dernières années, la plupart des quotidiens ont exploré diverses pistes pour générer des revenus sur leur site internet, autres que ceux de la publicité.

L'option généralement retenue par les titres de presse en Allemagne et dans d'autres pays a consisté à poser "un mur" sur leur site internet, permettant aux internautes de ne visionner qu'un nombre restreint d'articles chaque mois, ou à n'autoriser l'accès à certains contenus qu'en échange d'un paiement.

Vous aimerez aussi

Presse Mexique : un journaliste tué par balle
Des fleurs et des bougies sont déposées devant les locaux de Charlie Hebdo à Paris en hommage aux victimes de l'attentat, le 11 janvier 2015 [Joël SAGET / AFP/Archives]
Presse Quatre ans après l'attentat, Charlie Hebdo dénonce le retour des obscurantistes
inégalité Parité : les femmes moins visibles que les hommes dans la presse

Ailleurs sur le web

Derniers articles