Fiducial présente un projet de reprise de Sud Radio

Les locaux de Sud Radio à Toulouse en 2005 [Georges Gobet / AFP/Archives] Les locaux de Sud Radio à Toulouse en 2005 [Georges Gobet / AFP/Archives]

Le groupe de services aux entreprises Fiducial, actuellement en négociations exclusives pour la reprise de Sud Radio, a présenté jeudi au comité d'entreprise de la radio généraliste "un projet de développement ambitieux", ont annoncé Fiducial et Sud Radio Groupe, propriétaire de la station, dans un communiqué commun.

Le responsable des activités médias de Fiducial, Didier Maïsto, a assuré aux élus du personnel que "Sud Radio restera à Toulouse" et que Fiducial lui assurerait "les moyens de son développement", selon ce communiqué.

Le projet de développement ne sera défini qu'après "une large concertation des salariés afin de définir un nouvelle grille ambitieuse et respectueuse de l'ADN de la station", ajoute le communiqué.

Fiducial, dont le PDG Christian Latouche possède déjà le magazine Lyon Capitale et la télévision Lyon Capitale TV, précise que ce "projet s'inscrit dans la stratégie du groupe de développer une activité médias au plan national".

"Nous lancerons rapidement un plan de renforcement national de la station en déposant des dossiers de candidatures pour les fréquences analogiques ou numériques mises en appel par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel)", a indiqué M. Maïsto. "Nous regarderons également avec intérêt d'autres dossiers de reprise", a-t-il dit.

L'actuel propriétaire de la station, Sud Radio Groupe (ex-groupe Start), qui exploite par ailleurs sept autres radios à dominante musicale (cinq régionales, ainsi qu'Ado et Latina), cherche depuis des mois à vendre Sud Radio, rachetée en 2005 aux laboratoires pharmaceutiques Fabre. Sud Radio Groupe invoque une stratégie de "recentrage" sur ses autres stations et "compte participer activement au lancement de la radio numérique terrestre".

Il précise qu'il "changera de nom pour accompagner cette stratégie".

L'audience de Sud Radio est tombée de 511.000 auditeurs par jour en 2006-2007 à 323.000 en 2011-2012. Sud Radio Groupe a mis en cause le peu d'écho qu'auraient trouvé ses projets de développement auprès du CSA entre 2006 et 2012 et le peu de fréquences obtenues par rapport à ses concurrents.

La station, qui employait 80 personnes en 2005, ne compte plus que 20 salariés, auxquels s'ajoutent un certain nombre de contrats de production.

Le projet de cession est soumis à la consultation des instances représentatives du personnel et devra recueillir l'agrément préalable du CSA en cas de concrétisation.

Une nouvelle réunion du CE est prévue vendredi 31 mai lors de laquelle les élus du personnel pourront faire connaître leurs questions, a déclaré M. Maïsto à l'AFP à l'issue d'une assemblée générale du personnel à laquelle il participait.

"Nous sommes déterminés à développer le caractère de radio d'informations générales de leur station, les salariés se sont montrés réceptifs mais je comprends qu'ils soient en attente, ils ont eu une histoire difficile", a ajouté cet ancien journaliste du Figaro Magazine entré chez Fiducial en 1996.

M. Maïsto devrait représenter la holding Fiducial à la tête de Sud radio mais compte recruter un directeur général opérationnel basé à Toulouse si l'affaire va à son terme.

Une première tentative de cession a capoté à la mi-février. Jusque là, Sud Radio groupe était en négociations exclusives avec Marc Laufer, ancien du groupe NRJ puis de RMC-BFM passé à la tête de "SHE group" (spécialisé dans les magazines professionnels).

Le vendeur a relancé un appel à candidatures qui a suscité cinq offres dont celle de Fiducial, mais aussi une du groupe La Dépêche du Midi qui avait été actionnaire de Sud Radio à hauteur de 10% lorsque les laboratoires Fabre dirigeaient la station.

Vous aimerez aussi

Internet Le CSA souhaiterait prendre pied sur le web
La chanteuse Carla Bruni-Sarkozy lors du'n concert à Munich, au sud de l'Allemagne, le 15 mars 2014 [Tobias Hase / DPA/AFP/Archives]
célébrités Carla Bruni, animatrice d'un soir sur la BBC2
Nîmes Il tente de dérober une bague en l’avalant

Ailleurs sur le web

Derniers articles