Premier mariage homosexuel en France: un événement médiatique mondial

Vincent Autin (G) et Bruno Boileau, qui célèbreront leur mariage le 29 mai, posent le 18 mai 2013 devant l'Hôtel de ville de Montpellier [Pascal Guyot / AFP/Archives] Vincent Autin (G) et Bruno Boileau, qui célèbreront leur mariage le 29 mai, posent le 18 mai 2013 devant l'Hôtel de ville de Montpellier [Pascal Guyot / AFP/Archives]

Aljazeera en Anglais, CNN, TV2 Danemark ou TV Rossia : le premier mariage homosexuel en France mercredi à Montpellier, s'annonce aussi comme un événement médiatique avec 70 médias représentés.

La mairie a reçu quelque 140 demandes de journalistes pour entendre Vincent Autin, 40 ans et Bruno Boileau, 30 ans, se dire oui devant la maire PS de la ville Hélène Mandroux.

Sans compter la presse française, c'est aussi sous les yeux des représentants du quotidien japonais Chunichi Shimbun, des Britanniques du Guardian, des Suisses de la Tribune de Genève ou des Italiens de la Stampa que les deux fiancés vont se marier.

C'est sous l'oeil des caméras de CNN, d'Aljazeera, télévisions espagnole, suédoise, danoise ou face au micro de BBC radio qu'ils vont s'unir, a encore listé la mairie, contrainte de mettre en place un dispositif exceptionnel.

"Toute la presse ne pourra pas être accueillie dans la salle des rencontres. Il y aura un système de retransmission dans une salle dévolue aux journalistes", selon le service de presse de la mairie.

La médiatisation de ce mariage, l'événement le plus important de la ville hors sport, étonne un peu les futurs époux, même si M. Autin avoue qu'on l'avait prévenu en octobre dernier lors de l'assemblée générale d'Interpride world (120 pays), dont il est l'un des directeurs.

A l'époque, certains représentants de l'association avaient estimé que le vote de la loi du Mariage pour tous en France, 14e pays à reconnaitre ce droit, aurait un retentissement "extrêmement fort" parce qu'aux yeux des étrangers, la France est le pays des Droits de l'Homme", se souvient M. Autin.

"Mais c'est bien parce que cela envoie un message, un signal à l'étranger, dans des pays où l'homosexualité est un délit pénal. On n'oublie pas qu'il y a des pays où l'homosexualité est encore passible de prison comme au Maroc où deux homosexuels viennent d'être condamnés à deux mois de prison ferme pour homosexualité", ajoute Vincent Autin.

Pour la maire de Montpellier, l'explication de la médiatisation de ce mariage tient aussi à la violence des opposants à la loi Taubira.

"Si les journalistes viennent aussi nombreux, c'est peut-être parce qu'ils ont été surpris par la réactions des anti. Ils ont été étonnés que dans le pays des droits de l'Homme il puisse y avoir de la violence. J'espère qu'ils retiendront de ce mariage que la France a avancé sur le plan sociétal", dit-elle.

Vous aimerez aussi

Criminalité Le président d'Urgence Homophobie agressé à Paris
Société Don du sang : l'Assemblée maintient le traitement différencié des donneurs homosexuels
Jean-Luc Romero revient sur son coming-out
Homosexualité Journée internationale du coming-out : le témoignage de Jean-Luc Romero

Ailleurs sur le web

Derniers articles