Transfert de fréquences : la TNT inquiète

Logo de la chaîne NRJ12 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives] Logo de la chaîne NRJ12 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]

Plusieurs chaînes de la TNT, NRJ12, BFMTV, Numéro 23, RMC Découverte et Chérie 25, ont estimé mardi que "tout le modèle de la télévision française" était "menacé" par le projet d'attribuer une partie des fréquences de la télévision hertzienne aux télécommunications.

Ces cinq chaînes assurent dans un communiqué commun qu'elles seront "tout particulièrement vigilantes, à chaque étape du processus amorcé par les pouvoirs publics, pour s'assurer que les règles de concertation seront respectées, et que ces principes ne seront pas sacrifiés à des intérêts financiers immédiats".

Elles pointent également un risque de "dépérissement de la plate-forme gratuite de la TNT" qui "conditionne la pérennité du mode de régulation de l'audiovisuel en France, au service de l'exception culturelle et du soutien à la production".

NRJ12, BFMTV, Numéro 23, RMC Découverte et Chérie 25 exigent notamment le "passage en HD (haute-définition, ndlr) pour toutes les chaînes gratuites".

Selon Les Echos du 17 mai, qui ne cite pas ses sources, la décision de principe de transférer la bande de fréquence des 700 MHz de l'audiovisuel vers les opérateurs télécoms a été prise par la présidence de la République.

Cette bande représente 30% des fréquences audiovisuelles. Des enchères pour proposer ces nouvelles fréquences aux opérateurs télécoms pourraient être organisées vers 2016, précise le quotidien. L'Elysée espère ainsi récolter quelque 3 milliards d'euros qui iraient aux besoins de la défense, d'après Les Echos.

Si cette décision n'a pas été confirmée ou infirmée officiellement, plusieurs organismes ont dénoncé un "passage en force" ou demandé un partage des bénéfices escomptés pour financer la création audiovisuelle et le service public.

"Je n'ai pas connaissance d'un arbitrage bouclé sur cette question. La décision n'est pas définitivement prise", a déclaré de son côté Olivier Schrameck, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), mardi devant l'association des journalistes médias (AJM).

"L'évolution vers la HD est tout à fait souhaitable et on doit s'en donner les moyens", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Vous aimerez aussi

Budget Tarifs du gaz, contrôle technique, cigarettes... ce qui change en mai
Télévision On a testé Molotov TV, pour une télé plus moderne
Télévision TNT HD : tout ce qu'il faut savoir pour éviter l'écran noir

Ailleurs sur le web

Derniers articles