Etisalat: feu vert pour racheter les parts de Vivendi dans Maroc Telecom

Vue du siege de Maroc Telecom à Rabat [Abdelhak Senna / AFP/Archives] Vue du siege de Maroc Telecom à Rabat [Abdelhak Senna / AFP/Archives]

Le géant émirati des télécommunications Etisalat a annoncé mercredi avoir obtenu l'accord de ses actionnaires au montage financier d'une reprise des 53% des parts détenues par le groupe français Vivendi dans Maroc Telecom.

Dans un communiqué, Etisalat précise que ses actionnaires, réunis en assemblée générale extraordinaire mardi à Abou Dhabi, ont "approuvé la recommandation de son conseil d'administration de lever un emprunt externe excédant son capital" pour financier l'opération.

L'utilisation de cet emprunt reste cependant tributaire "de la finalisation des termes et des conditions" d'une reprise des parts de Vivendi dans Maroc Telecom.

Etisalat est en concurrence avec le qatari Ooredoo (ex-Qtel), qui proposeraient chacun entre 4,6 et 4,7 milliards d'euros, pour racheter les 53% de Maroc Telecom que Vivendi veut vendre dans le cadre de son recentrage sur les médias.

Emirates Telecommunications Corporation (Etisalat), l'une des plus grosses compagnies du secteur au Moyen-Orient, est présente aussi en Arabie saoudite et en Egypte et a des participations en Afrique et en Asie.

Le groupe sert 141 millions de clients dans 15 pays, selon le communiqué.

Vous aimerez aussi

Guo Ping (c), l'un des présidents tournants du géant chinois des télécoms Huawei lors d'une conférence de presse à Shenzhen, le 7 mars 2019 [WANG ZHAO / AFP]
Télécoms Huawei contre-attaque en justice face aux Etats-Unis
L'administration américaine livre une bataille depuis plusieurs mois contre Huawei et ZTE, qu'ils accusent de cyberespionnage.
Espionnage La Maison Blanche veut interdire Huawei et ZTE aux Etats-Unis
technologie Internet sur mobile enfin disponible à Cuba

Ailleurs sur le web

Derniers articles