Crimée, Ukraine : Tom Clancy avait (presque) tout prévu

Le scénario qui se déroule en Crimée et dans le Dombass ressemble à un roman de Tom Clancy [Alexey Kravtsov / AFP]

Après la Crimée, c'est le Donbass qui est devenu une zone d'inquiétande instabilité, les éléments pro-russes y défiant le régime de Kiev sous le regard vigilant de la Russie et inquiet de l'Occident. Un homme avait tout prévu : Tom Clancy.

 

Si la France peut se targuer d'avoir eu en la personne de Gérard de Villiers un remarquable visionnaire des soubresauts géopolitiques de la planète au travers de la série SAS, les Etats-Unis ne sont pas en reste avec le romancier Tom Clancy, décédé le 1er octobre dernier.

Dans plusieurs de ses oeuvres, récentes ou non, l'auteur d'Octobre Rouge avait en effet de manière étonnamment précise décrit le scénario qui est en train de se dérouler en Ukraine. Le roi du roman d'espionnage avait en effet rédigé des scénarii qui ressemblent de manière troublante à ce qui s'est passé en Crimée et se déroule dans le Dombass, en attendant peut-être de nouvelles zones de tension.

 

 

Anticipation saisissante

Dans Command Authority, son ultime ouvrage publié de manière posthume, l'un des héros, Golovko, déclare ainsi à propos du président russe : "Volodin a un oeil sur la Crimée, au sud de l'Ukraine, et il sait qu'une fois que l'Ukraine aura rejoint l'OTAN, il lui sera difficile de parvenir à ses fins. Vu ce qu'il pense, il devrait agir bientôt". 

Ce à quoi, l'agent Jack Ryan - omniprésent dans toute l'oeuvre de Clancy - répond : "C'est vrai qu'il n'y a pas de traité liant l'Ukraine à l'OTAN. S'il envahit l'Ukraine, penser embarquer l'Europe dans un combat en faveur de la Crimée est voué à l'échec". Troublant non ?

 

Dans "Ghost Recon" aussi

Quelques années auparavant, l'auteur avait imaginé un autre scénario, très proche également. Dans le premier opus de la franchise vidéoludique Ghost Recon, sorti en 2001, il avait en effet imaginé une Russie nationaliste soutenant clandestinement des rebelles pro-russes tentant de prendre le pouvoir à Tbilissi, la capitale géorgienne.

 

 

Certes, l'action se déroule en Georgie, mais si on la transpose à l'Ukraine, on découvre à nouveau de troublantes similitudes. Le problème, c'est que Clancy a imaginé dans ce contexte une intervention des forces spéciales américaines pour combattre les éléments pro-russes. S'il s'agit encore d'une prophétie, la situation risque de franchir un nouveau palier dans ces régions.

 

Vidéo : retour en images sur Ghost Recon (en anglais, 2001)

 

Jack Ryan : le film que Tom Clancy ne verra pas

La NSA collecte des millions de SMS chaque jour

 

Vous aimerez aussi

Prophétie 11-Septembre, Daesh : les prévisions de la Nostradamus des Balkans
prédiction Nostradamus aurait-il prédit l’ascension de Daesh ?
Fin du monde Il y a deux ans, c'était la fin du monde

Ailleurs sur le web

Derniers articles